La CIMC clôture ses travaux par la publication de la Déclaration de Tunis
December 17, 2019 0

** Session extraordinaire au Caire l’année prochaine à l’occasion de sa célébration capitale de la culture islamique

Ont été clôturés aujourd’hui les travaux de la 11ème Conférence islamique des Ministres de la Culture (CIMC) par l’adoption du Rapport final, la constitution du Bureau de la Conférence et la publication de la Déclaration de Tunis pour le développement des politiques culturelles actuelles dans le monde islamique.

Les participants à cette Conférence ont approuvé la demande de l’Egypte de tenir, l’année prochaine dans la capitale égyptienne, la session extraordinaire de la CIMC à l’occasion de la célébration du Caire capitale de la culture islamique pour la région arabe au titre de 2020.

La Conférence a salué le projet de création de la plateforme numérique du patrimoine de l’OCI, qui sert de mécanisme de coordination qui met en valeur les efforts de l’ISESCO en tant qu’Organisation spécialisée à travers son Observatoire et son Comité du patrimoine dans le monde islamique, et du Centre de Recherches sur l’Histoire, l’Art et la Culture islamiques (IRCICA) y afférent.

Elle s’est également félicitée de l’initiative du Kazakhstan de célébrer le 1150ème anniversaire de la naissance du grand philosophe Abu-Nasr Al-Farabi et le 2200ème anniversaire de la ville de Shymkent.

Par ailleurs, il a été procédé à l’adoption des documents suivants : le Rapport final de la 17ème réunion du Conseil consultatif pour le développement culturel dans le monde islamique ; le Rapport de l’ISESCO sur ses réalisations dans les domaines culturels entre les 10ème et 11ème sessions de la Conférence islamique des Ministres de la Culture ; le Rapport du Comité du patrimoine dans le monde islamique ; le document d’orientation sur la culture numérique : opportunités et défis ; et les propositions pratiques concernant les sources de financement parallèle des projets culturels.

De même, la Conférence a constitué le Bureau de la 11ème session comme suit : La République Tunisienne en tant que Président ; le Burkina Faso, l’Egypte et le Kazakhstan en tant que Vice-Président ; et le Soudan comme Rapporteur. Aussi, les participants ont élu les membres du Conseil consultatif pour un mandat de deux ans, à savoir les Emirats Arabes Unis, le Qatar et la Lybie pour la région arabe ; Brunei Darussalam, l’Ouzbékistan et l’Afghanistan pour la région asiatique ; le Cameroun, l’Ouganda et le Gabon pour la région africaine.

Au cours de la séance de clôture, Dr Mohamed Zine El Abidine, Ministre tunisien des Affaires culturelles, a prononcé une allocution dans laquelle il a exprimé ses remerciements à l’ISESCO qui a œuvré à assurer le succès de la Conférence, ainsi qu’aux délégations participantes pour leurs efforts aboutissant à d’importantes résolutions.

Pour sa part, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ISESCO, a lu un message de remerciements et d’appréciation adressé au Président tunisien, S.E. M. Kaïs Saïed, pour avoir abrité cette Conférence et pour son soutien aux efforts de l’Organisation, ce qui lui a permis d’assumer son rôle dans ses domaines de compétence.

Dr AlMalik a ensuite prononcé une allocution dans laquelle il a félicité les délégations pour le succès de la Conférence et la réalisation des objectifs escomptés, et qui ont été atteints grâce à leurs efforts concertés et ceux de la Direction générale de l’Organisation pour promouvoir l’action culturelle commune, concrétisée dans les résolutions publiées.

« Notre volonté commune d’améliorer les mécanismes de travail pour atteindre ces objectifs s’est clairement manifestée au cours de cette session. Nous sommes passés des méthodes traditionnelles habituelles à une nouvelle phase d’action culturelle concrète sur le terrain pour répondre aux besoins réels de nos Etats membres », a-t-il ajouté.

X
Skip to content