L’ISESCO adopte l’inscription de 7 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine dans le monde islamique
December 24, 2019 0

L’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) a adopté l’inscription sur la Liste du patrimoine dans le monde islamique de : Rabat, capitale du Royaume du Maroc ; Tunis, Kairouan et Mahdia en République Tunisienne ; le Caire historique en République Arabe d’Egypte ; la Casbah d’Alger en République Algérienne Démocratique et Populaire ; et Nizwa au Sultanat d’Oman.

Cette adoption figure dans le Rapport final de la 11ème Conférence islamique des Ministres de la Culture (CIMC), tenue les 17 et 18 décembre 2019 à Tunis, sous le thème « Pour le développement des politiques culturelles actuelles dans le monde islamique », et à laquelle ont pris part 50 Etats et 15 organisations régionales et internationales.

A cette occasion, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ISESCO, avait invité les ministres et les parties compétentes dans les Etats membres à poursuivre la soumission des dossiers techniques pour l’inscription de tous les sites du patrimoine matériel, immatériel, naturel et industriel de leur pays respectifs sur la Liste du patrimoine dans le monde islamique.

Il a également indiqué dans son allocution prononcée lors de la séance d’ouverture de la Conférence, que l’ISESCO a créé une unité ad hoc pour l’inscription des sites patrimoniaux du monde islamique, œuvrant selon des critères scientifiques internationaux rigoureux, de même qu’elle a conclu un accord de coopération avec l’UNESCO visant à inscrire les sites des Etats membres sur la Liste du patrimoine mondial culturel.

De même, le Directeur général a prévenu que les institutions culturelles et le patrimoine sont menacés, dans nombre d’Etats membres, de disparition, de destruction et de pillage, tout en rappelant que la Liste du patrimoine en péril compte trente-sept (37) sites dans les Etats du monde islamique sur cinquante-quatre (54) sites, soit environ 70% du total des sites en péril.

Dr AlMalik a aussi souligné l’importance cruciale de concrétiser l’unité culturelle et la solidarité dans la conservation de notre patrimoine culturel grâce à un programme qui sera supervisé par l’ISESCO, le but étant d’inscrire conjointement un ensemble de routes historiques et civilisationnelles exemplaires (route du Hajj, routes des convois commerciaux, routes des voyageurs, des savants, des étudiants et des manuscrits, etc.) sur la Liste du patrimoine dans le monde islamique, et ce, dans le cadre de la nouvelle vision de l’Organisation.

X
Skip to content