Adoption de la création du Conseil consultatif international de l’ICESCO
January 30, 2020 0

Le 40ème Conseil exécutif de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO), qui se tient aujourd’hui à Abu Dhabi (Etat des Emirats arabes Unis), et jouissant des attributions de la Conférence générale, a adopté la création du Conseil consultatif international de l’ICESCO.

La Direction générale de l’Organisation a souligné que parmi les pratiques et us en vigueur dans le monde, désormais utilisées par les organisations internationales et régionales et les universités de renommée, figure la création d’instances, réseaux, académies ou conseils consultatifs internationaux, comprenant une élite de personnalités de niveau international parmi les décideurs qui jouissent d’une large expérience et d’une position prestigieuse, en vue de tirer profit de leurs expertises et visions respectives.

Dans ce contexte, et pour activer l’approche adoptée par l’ICESCO afin de s’ouvrir davantage aux perspectives internationales, conformément à sa nouvelle vision,  l’Organisation veille à tirer parti des pratiques et us en vigueur dans les organisations et institutions internationales en matière de création d’un conseil consultatif international. A cet égard, l’ICESCO bénéficiera de l’action, de la vision et de l’expérience de ce futur Conseil pour étendre son rayonnement dans le monde et soutenir le parcours de réforme et de développement qu’elle adopte au stade actuel.

Il est prévu que le Conseil œuvrera en coordination étroite, en coopération régulière et en concertation permanente avec les organes constitutionnels de l’Organisation, à savoir, entre autres, le Conseil exécutif, la Conférence générale, ainsi que les organes subsidiaires et techniques tels que la Fédération des Universités du Monde islamique (FUMI), le Comité du patrimoine dans le monde islamique, les Ambassadeurs de bonne volonté de l’ISESCO et le Conseil consultatif supérieur pour l’éducation, les sciences et la culture pour les Musulmans à l’extérieur du monde islamique. Aussi le Conseil consultatif prendra-t-il en compte les décisions et recommandations de ces organes dans l’exécution de ses fonctions, de même que les questions traitées dans les conférences ministérielles sectorielles tenues par l’Organisation et les résultats de ses colloques de haut niveau.

Ce Conseil vise également à atteindre le saut institutionnel qualitatif qui hissera l’ICESCO auprès des organisations internationales pionnières dans leurs domaines de compétence, à soutenir l’approche de réforme et le processus de développement que l’Organisation entreprend dans la phase actuelle, à mettre en œuvre le mécanisme de la Choura et en tirer profit dans la conception des orientations appropriées et la prise de décision adéquate, et à accélérer la réalisation des objectifs escomptés dans les plans et programmes de l’ICESCO.

Le Conseil se compose de 16 membres, dont 8 relevant des Etats membres de l’ICESCO et 8 relevant d’autres Etats, choisis par l’ICESCO conformément à des critères précis. De même, le nombre des membres peut être augmenté, le cas échéant, conformément aux exigences relatives à l’accomplissement des missions du Conseil et aux procédures suivies à ce sujet.

S’agissant des fonctions du Conseil, elles comprennent ce qui suit : la contribution à la formulation des objectifs stratégiques, des priorités et des orientations de l’ICESCO, ainsi qu’au développement de ses lignes d’action ; l’anticipation des tendances futures à moyen et long termes aux niveaux régional et international, concernant les questions à impact direct ou indirect sur les domaines de compétence de l’Organisation ; et l’apport des conseils sur les questions qui lui sont soumises dans le cadre des compétences de l’ICESCO.

Le Conseil s’emploiera également à promouvoir l’ouverture sur l’avenir et renforcer la présence de l’Organisation sur la scène internationale, à proposer des projets et initiatives majeurs et durables répondant aux besoins communs des pays islamiques et mettre en place des mécanismes exécutifs y afférents, tenant en compte les exigences de la réalité et les mutations régionales et internationales, à consolider les valeurs communes stratégiques et de programmes entre l’Organisation et les institutions similaires régionales et internationales à établir un partenariat pratique et un jumelage effectif avec un certain nombre d’organisations régionales et internationales, afin de bénéficier de leur large expérience, à renforcer le partenariat entre l’ICESCO et les institutions de la société civile, à fournir des consultations scientifiques et à enrichir les questions proposées lors des conférences ministérielles sectorielles de l’Organisation et participer à leurs sessions académiques.

X
Skip to content