Le Conseil exécutif de l’ICESCO adopte la création d’un waqf de l’ISESCO pour le développement et réaffirme son ferme soutien à ce projet
January 30, 2020 0

Le Conseil exécutif de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO) a approuvé, lors sa 40ème session qui se tient actuellement à Abu Dhabi (Etat des Emirats arabes Unis), et qui confère au Conseil les attributions de la Conférence générale, la création d’un waqf de l’Organisation pour le développement. Il s’agit d’un projet soumis par la Direction générale au Conseil, afin d’assurer un financement durable des programmes que l’ICESCO met en œuvre au profit des Etats membres. Aussi, les membres du Conseil ont exprimé leur ferme soutien à ce waqf, tout en saluant cette initiative.

Au début de la session d’aujourd’hui, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation, a souligné que la mise en place du projet du waqf est l’une des solutions permettant de faire face aux défis croissants auxquels elle est confrontée, de résoudre le problème relatif à son budget limité et de répondre aux exigences de la nouvelle vision.

Et d’ajouter que de nombreux donateurs ont exprimé leur pleine volonté de soutenir ledit waqf afin qu’il puisse atteindre ses objectifs, en soulignant que les immobilisations du waqf seront investies dans des projets et programmes au profit des pays donateurs.

Il a également souligné que le Waqf de l’ICESCO jouira d’une grande autonomie, étant donné qu’il sera géré par un conseil de gestion (Nizara)  ad hoc, tandis que le Directeur général de l’Organisation sera uniquement membre de ce conseil.

Par ailleurs, Dr AlMalik a appelé les membres du Conseil exécutif à soutenir le waqf, à se considérer comme membres de celui-ci et à contribuer à la réalisation de ses objectifs.

En effet, ce projet vise à faire de l’ISESCO une organisation ayant des réalisations en matière de développement durable dans ses domaines de compétence, influençant les orientations et les choix des Etats membres et répondant à leurs besoins de terrain et à leurs priorités sectorielles. L’Organisation vise également, à travers ce waqf, à atteindre la durabilité des ressources dédiées aux programmes éducatifs, scientifiques,
culturel et autres domaines y afférents, et à assurer l’autonomie financière relative de l’Organisation afin de garantir le financement régulier d’un certain nombre de programmes et projet.

Dans la même veine, l’ICESCO vise à concurrencer les organes internationaux spécialisés dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture, à travers des projets et programmes durables et de sensibilisation, et à recruter les compétences et experts distingués venant des Etats membres dans les programmes et projets financés par le waqf. 

Aussi, l’Organisation a souligné qu’elle veille à garantir l’autonomie totale du waqf dans sa gestion et son organisation, et aspire à atteindre 500 millions de dollars à l’horizon 2025. De même, les sources de financement escomptées seront les immobilisations et les
actifs circulants, les contributions volontaires et les dons des rois, présidents et princes des Etats membres, des organismes gouvernementaux, du secteur privé, des hommes d’affaires et des fondations caritatives.

Le Conseil exécutif a également approuvé que la Fondation Awqaf Sulaiman Al Rajhi Holding Co. au Royaume d’Arabie Saoudite, soit la partie chargée de soutenir la création de ce Waqf.

Il convient de rappeler que le waqf est l’une des plus importantes méthodes de solidarité sociale et sources de financement du développement dans le monde. En effet, le secteur du waqf a connu une croissance accrue tant en termes de volume des investissements qui lui sont alloués qu’en termes de nombre des parties et institutions qui l’utilisent pour financer leurs projets, en particulier dans des domaines vitaux tels que l’éducation, la santé, l’environnement, etc.

X
Skip to content