Représentation ministérielle et présence importantes à l’ouverture du « Forum du Futur » de l’ICESCO
February 17, 2020 0

La séance d’ouverture du « Forum du Futur », lancé aujourd’hui au siège de l’ICESCO à Rabat, a connu une affluence notable, dont nombre de responsables et ambassadeurs accrédités auprès du Maroc, ainsi que d’éminents experts en prospective stratégique et intelligence artificielle et divers étudiants.

Dr Kais Hammami, Directeur du Centre de Prospective stratégique à l’ICESCO, a assuré la modération de cette séance. Il a souhaité la bienvenue aux invités qui représentent des universités importantes et des organisations de renommée internationales, et souligné l’importance des thèmes qui seront débattu pendant ces deux jours.

Dans son allocution, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a réaffirmé que l’Organisation s’est engagée à faire de la conception du futur l’un des axes principaux de sa nouvelle vision, en ajoutant qu’elle s’emploie à ancrer la pensée prospective chez les jeunes, à travers l’organisation de sessions de formation et l’octroi de bourses d’étude et de formation en partenariat avec les centres mondiaux de prospective.

Et d’ajouter que l’Organisation a entamé les préparatifs pour la tenue en juin 2020 d’une conférence de grande importance, qui sera consacrée aux « métiers de l’avenir », et de prévenir également : « Si nous n’anticipons pas le futur, nous resterons bloqués dans le passé, et nous ne pourrons pas non plus rattraper les pays développés. »

M. Saaid Amzazi, Ministre marocain de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a prononcé aussi une allocution dans laquelle il a félicité le Directeur général pour la réforme globale au sein de l’Organisation, ainsi que pour sa nouvelle vision adoptée par le 40ème Conseil exécutif. Et de souligner l’appui continu du Maroc à l’Organisation pour qu’elle puisse jouer son rôle et réaliser les aspirations des peuples islamiques en matière d’éducation, de sciences et de culture, et aller de l’avant dans son nouveau départ afin qu’elle soit un phare de rayonnement international dans ses domaines de compétence.

Et d’ajouter que dans un monde marqué par la globalisation et les mutations socioéconomiques, il convient que tout le monde promeuve la prospective. Il a aussi précisé que le Maroc a connu des transformations structurelles importantes qui ont exigé l’encouragement de la prospective et l’anticipation des développements futurs. A cet égard, a-t-il ajouté, le Maroc a conçu une vision à même de développer le système d’éducation et de formation, à travers des initiatives inclusives telles que la construction d’écoles et la promotion de la justice et l’égalité des chances.

Dans son allocution, Dr Hatem Ben Salem, Ministre tunisien de l’Education et Chargé d’Affaires du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a déclaré que le monde a connu récemment des mutations cruciales tant positives que négatives, telles que la révolution numérique, l’élargissement de la revendication des droits de l’homme, la disparition de dizaines de métiers de l’artisanat et l’émergence de nouveaux métiers. Face à ces défis grandioses, a-t-il précisé, nos communautés n’ont d’autre choix que de mettre à profit ces mutations en matière de technologie et de sciences.

Et d’ajouter que ceci est tributaire de la connaissance minutieuse des besoins et objectifs de ces communautés et de l’adoption d’une approche prospective à même d’y répondre. Il a aussi précisé que l’intelligence artificielle est désormais une perspective d’importance vitale permettant de créer des opportunités d’approche prospective, de réaliser les ODD et de contribuer à la lutte contre les maladies et l’analphabétisme.

De même, M. Steffen Krüger, représentant de la Fondation Konrad Adenauer au Maroc, a pris la parole pour saluer la coopération continue entre l’ICESCO et la Fondation, en soulignant l’importance du thème du Forum, notamment celle de l’anticipation de l’avenir qui permet d’accéder aux scénarios futurs et de préparer leur traitement adéquat.

Il s’est aussi félicité de l’importance cruciale que les communautés émergentes, en particulier en Afrique, adoptent la prospective stratégique comme outil primordial dans l’élaboration de leurs politiques prospectives.

X
Skip to content