De nouveaux horizons de coopération entre l’ICESCO et l’Ouzbékistan pour célébrer Boukhara capitale de la culture dans le monde islamique
May 28, 2020 0

** Le Directeur général de l’ICESCO : Une attention au secteur culturel est nécessaire pour maintenir la santé mentale et les relations sociales

       Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO), a appelé les pays à accorder une attention particulière au secteur culturel. Celui-ci a été gravement touché pendant la pandémie de COVID-19 suite à la fermeture de 95% des sites patrimoniaux et institutions culturelles dans les divers pays du monde.

Le Directeur général a lancé son appel dans une allocution prononcée à la séance d’ouverture de la Conférence scientifique internationale, tenue aujourd’hui à distance par le Centre de civilisation islamique en Ouzbékistan en partenariat avec l’ICESCO, sous le thème : «Le rôle et les contributions de Boukhara dans la civilisation islamique». Cet événement a eu lieu dans le cadre de la célébration de la ville de Boukhara capitale de la culture dans le monde islamique au titre de 2020 pour la région asiatique.

Dr AlMalik a souligné aussi que l’intérêt pour le secteur culturel est désormais une nécessité, vu son impact sur la santé mentale ainsi que les équilibres et les relations au niveau social. Il a noté qu’au sein de la nouvelle vision de l’ICESCO et vis-à-vis des nouveaux défis futurs auxquels nous sommes confrontés pendant et après les crises, l’Organisation a élaboré le projet stratégique culturel numérique, dont les grandes lignes seront annoncées à la Conférence extraordinaire virtuelle des Ministres de la Culture dans le monde islamique, prévue le 17 juin 2020.

Le Directeur général a félicité la ville de Boukhara, l’un des principaux centres de la civilisation islamique, pour les contributions de ses citoyens à travers l’histoire avec l’avènement de l’Islam dans cette région au début de l’an 46 H. Et de déclarer que l’ICESCO est pleinement prédisposée à coopérer avec l’Ouzbékistan, un pays qui comprend, en plus de Boukhara, un certain nombre des principales villes islamiques à l’histoire glorieuse, telles que Tachkent et Samarkand, ainsi qu’à œuvrer avec les autorités compétentes dans ces circonstances exceptionnelles, afin de réaliser ce qui suit :

• Création du Centre régional de l’ICESCO pour les manuscrits, au sein du Centre international Imam Al-Boukhari pour la recherche scientifique à Samarkand, en coordination et coopération avec le Ministère de la Culture et le Centre de civilisation islamique en Ouzbékistan.

• Création de la Chaire Imam Al-Boukhari pour les études universitaires à l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah à Fès, au Royaume du Maroc, sous les auspices de l’ICESCO.

• Inscription de 50 sites patrimoniaux et éléments du patrimoine naturel et industriel de Boukhara et de l’Ouzbékistan en général sur la Liste du patrimoine dans le monde islamique.

• Elaboration de dossiers conjoints pour un certain nombre de sites et éléments patrimoniaux en série dans les pays concernés, dont l’Ouzbékistan et la Transoxiane, pour inscription sur ladite Liste (chemin du pèlerinage, route des caravanes).

• Publication et impression d’un ouvrage sur les érudits de Boukhara en particulier et de l’Ouzbékistan en général, ainsi que leurs contributions civilisationnelles (en arabe, russe et ouzbekistanais).

• Remise du Prix ICESCO pour le meilleur projet culturel à Boukhara.

Au terme de son allocution, Dr AlMalik a remercié les autorités compétentes de la République d’Ouzbékistan d’avoir relevé ce défi en continuant à organiser les activités programmées dans le cadre de la célébration de Boukhara capitale de la culture dans le monde islamique, malgré ces circonstances exceptionnelles. Il a aussi appelé les autorités concernées des autres capitales de la culture dans le monde islamique à lancer des initiatives innovantes pour célébrer ces capitales, et à surmonter les obstacles liés à leur programmation. Et de souhaiter plein succès à la célébration de Boukhara au service du développement durable global, de la prospérité et du progrès de l’Ouzbékistan et de tous les pays du monde islamique.      

X
Skip to content