Le Directeur général de l’ICESCO appelle à passer de la gestion de la crise de la COVID-19 à l’anticipation de l’avenir
June 22, 2020 0

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO), a souligné que l’Organisation a décidé de faire de cette pandémie, que beaucoup ont qualifiée d’épreuve, une opportunité pour confirmer son rôle de leader parmi les organisations internationales pionnières et concorder ses interventions avec des critères qualitatifs et stratégiques. Il a précisé que l’ICESCO a adapté ses mécanismes de travail aux nouveaux défis dictés par la pandémie de la COVID-19 et élaboré des projets pour aider les Etats membres à faire face à ses effets.

Ces propos ont été annoncés lors de la réunion virtuelle des Commissions nationales de l’ICESCO, dont les travaux ont débuté aujourd’hui sous le thème : «Monde de l’après-COVID-19 : quelles priorités d’action et quelles mesures pour l’éducation, les sciences et la culture». La réunion a vu la participation de S.A.R. la Princesse Doaa bint Mohammad Ezzat, Présidente suprême de l’Arab Women Foundation, Ambassadrice de la paix auprès des Nations Unies, ainsi que de Prof. Rachid Yazami, éminent scientifique et inventeur de la batterie lithium-ion, en leur qualité d’invités d’honneur. Y ont également pris part les secrétaires des Commissions nationales pour l’éducation, les sciences et la culture de 56 Etats à l’intérieur et à l’extérieur du monde islamique, de même qu’une élite d’experts et spécialistes en éducation, sciences et culture.

Dr AlMalik a souligné que la question «Qu’est-ce qui va se passer après Corona ?» est fortement présente dans les préoccupations et priorités de l’ICESCO, et que la réunion est une occasion pour échanger les savoir-faire, partager les expériences et pratiques réussies et répondre en même temps aux aspirations des Etats membres à passer de la gestion de la crise à l’anticipation de l’avenir. Il était également convaincu que les Commissions nationales, en tant que partenaire stratégique, jouent un rôle fondamental pour renforcer la réflexion collective et coopérative et contribueront à soutenir nos orientations, en vue de définir les dimensions et les tendances à même d’identifier les projets et programmes répondant aux exigences de l’après-COVID-19.

Et de préciser que l’ICESCO est en train d’élaborer une charte encadrant sa relation avec les Commissions nationales, de même qu’elle a conclu avec celles-ci quelque trente (30) contrats pendant cette pandémie, ce qui a permis à un grand nombre d’Etats membres de bénéficier de ses activités de soutien à plusieurs secteurs.

Dans le même esprit, Dr AlMalik a énuméré les initiatives pratiques pionnières lancées par l’ICESCO depuis le début de la crise, à savoir le « Prix international de l’ICESCO », récompensant la personne qui aura découvert un traitement efficace ou un vaccin préventif contre le nouveau coronavirus, ainsi que le «Foyer numérique de l’ICESCO», qui est une plateforme de connaissances éducatives, culturelles et scientifiques. Il s’agit également des programmes de langue arabe pour les non arabophones, des langues africaines transcrites en caractère arabe, de la «Coalition humanitaire globale», qui a été largement saluée par de nombreux pays et institutions donatrices et accueille toujours de nouveaux partenariats, et de l’initiative «Les sociétés que nous voulons».

Outre ces initiatives, a-t-il poursuivi, l’Organisation a également tenu plusieurs rencontres et conférences virtuelles, aussi bien dans ses domaines de compétence qu’en matière de prospective stratégique et d’intelligence artificielle, et elle promet d’en tenir davantage durant la période à venir. Il a indiqué que les résultats des deux Conférences virtuelles des Ministres de l’Education et des Ministres de la Culture sont la meilleure preuve de l’approche réussie adoptée par l’Organisation, qui s’attelle à mener un ensemble d’études prospectives à même d’enrichir les études stratégiques.

 Au terme de son allocution, Dr AlMalik a déclaré que les efforts déployés et les initiatives lancées par l’ICESCO n’atteindront leurs buts escomptés sans la générosité et le travail minutieux des Commissions nationales, visant à réaliser les nobles objectifs qui bénéficieront aux peuples des Etats membres aspirant toujours à de nouvelles opportunités utiles.

X
Skip to content