Le Directeur général de l’ICESCO reçoit l’ambassadeur du Burkina Faso à Rabat
August 25, 2020 0

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO), a reçu, hier, 24 août, au siège de l’Organisation à Rabat, S.E. M. Zakalia Kote, ambassadeur de la République du Burkina Faso auprès du Royaume du Maroc, afin d’examiner les moyens de coopération entre les deux parties dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture.

         Lors de cette entrevue, qui a vu la présence du Premier conseiller et du conseiller culturel à l’Ambassade ainsi que de nombre de Directeurs de Département à l’ICESCO, Dr AlMalik a réitéré ses remerciements au Président burkinabé S.E. M. Roch Marc Christian Kaboré, pour sa participation remarquable au webinaire que l’ICESCO avait tenu le 25 juin 2020, sous le thème : «La santé mentale et le renforcement de la résiliation pendant les crises», en soulignant que cette participation reflète les relations excellentes entre l’ICESCO et le Burkina Faso.

         De même, il a passé en revue les principaux aspects de la vision et stratégie d’action de l’Organisation, reposant sur la bonne communication avec les Etats membres et l’ouverture sur les Etats non membres en leur permettant de rejoindre l’ICESCO en tant qu’observateurs. Et de souligner que la pandémie de COVID-19 a été une occasion pour appliquer les directives de ladite vision, étant donné que l’ICESCO avait lancé nombre d’initiatives, programmes et activités pratiques en vue de soutenir les efforts des Etats membres en matière de lutte contre les répercussions négatives de cette pandémie, en particulier sur l’éducation, les sciences et la culture, en plus de la fourniture de l’appui technique et financier dans ces domaines.

Dr AlMalik a également précisé que l’ICESCO accorde une priorité particulière à ses Etats membres africains, et que le Burkina Faso fait partie de l’initiative «Coalition humanitaire globale», dont les projets et programmes sont principalement dédiés au soutien aux Etats les plus touchés par la COVID-19.

De son côté, l’Ambassadeur burkinabé s’est félicité des efforts de l’ICESCO pendant la pandémie ainsi que du soutien qu’elle a apporté à son pays dans le domaine de l’éducation, afin de garantir la continuité du processus éducatif, en plus des aides fournies en coopération avec les parties donatrices au profit des personnes les plus touchées par cette crise.

Au terme de cet entretien, les deux parties ont convenu de la nécessité de développer la coopération entre eux dans les domaines de compétence de l’Organisation, notamment l’inscription des sites historiques en Burkina Faso sur la Liste du patrimoine dans le monde islamique.

X
Skip to content