Le Président de la Chambre des Conseillers au Maroc reçoit le Directeur général de l’ICESCO
September 29, 2020 0

M. Hakim Benchammach, Président de la Chambre des Conseillers au Royaume du Maroc, a reçu, le 28 septembre 2020 au siège de la Chambre à Rabat, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO), avec lequel il a examiné la coopération et le partenariat entre les deux parties dans les domaines d’intérêt commun.

Au début de la rencontre, et après avoir été accueilli ainsi que sa délégation par M. Benchammach, Dr AlMalik a passé en revue les principales caractéristiques de la nouvelle vision de l’ICESCO, les programmes et projets qu’elle avait lancés, de même que l’amendement de ses Statuts, sa Charte et ses organes et la rénovation de ses cadres et stratégies. Il a également présenté brièvement les réalisations de l’Organisation pendant la pandémie de COVID-19, notamment les initiatives, programmes et activités qu’elle avait initiés.

Le Directeur général a souligné que cette visite s’inscrit dans le cadre de l’importance de communication avec les institutions gouvernementales et civiles du pays du siège et de coopération avec elles par la mise en œuvre d’activités et de programmes conjoints.

De son côté, le Président de la Chambre des Conseillers a affirmé qu’il observe les développements de l’ICESCO, les rôles qu’elle joue, les défis qu’elle relève dans son environnement régional et international et la noblesse de la mission qu’elle promeut. Il a exprimé son espoir que l’Organisation saura exploiter les horizons qui s’ouvrent à elle.

Et d’indiquer qu’il était bien informé des grandes lignes de la nouvelle vision de l’ICESCO dans ses domaines de compétence, exprimant sa satisfaction pour les changements observés et les perspectives qui se projettent devant l’Organisation dans un monde empreint d’incertitude, ainsi que pour sa réponse aux mutations internationales.

M. Benchammach a exprimé son souhait de coopération et de partenariat avec l’ICESCO dans les domaines d’intérêt commun, en particulier concernant la nouvelle génération d’emplois exercés par les institutions législatives dans un monde hautement changeant et dynamique, notamment avec l’émergence d’une cinquième autorité représentée par les millions de citoyens à travers le monde qui naviguent sur des plateformes numériques et les réseaux sociaux. Il a évoqué les nouveaux défis que cette ouverture impose aux institutions législatives dans leurs fonctions antérieures, qu’il s’agisse de la rédaction des textes législatifs, du contrôle de l’action gouvernementale, de la contribution à l’évaluation des politiques publiques ou encore de l’exercice des rôles de la diplomatie parlementaire.

Il a également exprimé sa satisfaction quant à l’intérêt de l’ICESCO pour l’intelligence artificielle et son désir sincère d’établir des « partenariats thématiques » entre les deux parties sur des questions telles que la santé, l’éducation, la culture, l’alimentation, l’environnement, les droits, la communication, les expériences de réconciliation nationale dans les Etats membres et les questions de conflit. Il a par ailleurs recommandé que l’ICESCO mette en place une banque de compétences dans le monde islamique, selon les spécialisations, pour aider les Etats membres à résoudre leurs problèmes, crises et défis dans divers domaines tels que la santé, l’éducation et autres.

Le Directeur général de l’ICESCO s’est félicité de la conclusion d’un tel partenariat avec la Chambre des Conseillers du Royaume du Maroc et les institutions similaires dans les Etats membres.

X
Skip to content