L’ICESCO appelle à combler le fossé entre les jeunes et la technologie dans le monde islamique
October 27, 2020 0

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO) a pris part au Forum national sur l’intelligence artificielle et l’éducation : « Prospective du futur et applications pionnières », tenu hier en visioconférence par la Commission nationale omanaise pour l’éducation, la culture et les sciences. Y ont pris part des représentants d’organisations internationales et régionales compétentes et nombre d’experts et de chercheurs dans le domaine de l’éducation et de l’IA.

L’ICESCO a été représentée à cet événement par Dr Kaïs Hammami, Directeur du Centre de Prospective stratégique, qui a intervenu sur la « Création de domaines et d’opportunités pour l’intégration des jeunes dans les secteurs de l’intelligence artificielle ». A cet égard, il a souligné la nécessité de former et d’encadrer les jeunes en vue de s’adapter aux changements dus à la révolution technologique, et de mener des études prospectives pour élaborer des scénarios potentiels concernant l’avenir de l’IA, en vue de créer des opportunités de réalisation des objectifs du développement durable dans le monde islamique.

De même, Dr Hammami a mis en avant le rôle de l’éducation dans la création d’opportunités prometteuses pour les jeunes du monde islamique, afin d’accéder au savoir et développer leurs capacités créatives. Il a également souligné la nécessité de repenser les méthodes d’enseignement actuelles, et de tirer profit des techniques de pointe de l’IA, en indiquant que les gouvernements et les organisations internationales doivent développer l’action stratégique et consolider la culture d’anticipation et de prospective.

Par ailleurs, Dr Hammami a présenté les réalisations de l’ICESCO en matière d’IA, faisant partie des priorités de la nouvelle vision de l’Organisation qui a publié une recherche sur l’utilisation des applications de l’IA pour enrayer la pandémie de COVID-19, ainsi que les défis de l’encadrement juridique pour la protection des données personnelles lors de l’utilisation de ces applications. Et d’indiquer que ledit Centre est en cours d’élaboration d’un glossaire pour unifier la terminologie relative à l’intelligence artificielle, qui servira de référence pour les États membres.

X
Skip to content