Une réunion pour discuter des termes de l’accord de partenariat entre l’ICESCO et l’Université arabe Naif pour les sciences de la sécurité
October 27, 2020 0

A été tenue, hier à Rabat au Royaume du Maroc, une réunion de consultation entre l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO) et l’Université arabe Naif des sciences de la sécurité (Royaume d’Arabie Saoudite). La réunion avait pour but de mettre la dernière main aux termes de l’accord de partenariat à signer entre les deux parties, afin de coopérer dans la mise en œuvre du nouveau programme de l’ICESCO pour les années 2021-2023 sur la réduction des impacts et risques de catastrophes naturelles sur les pays du monde islamique.

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre des efforts continus de l’ICESCO pour aider les États membres à faire face aux crises. En effet, le programme modèle y afférent de l’Organisation pour les années 2018-2020 avait connu un grand succès et une poursuite de la coopération existante entre l’ICESCO et l’Université.

La réunion était présidée, pour l’ICESCO, par Dr Raheel Qamar, Directeur du Secteur des Sciences et de la Technologie, et du côté de l’Université, par Prof. Khalid bin Abdulaziz Al-Harfash, Directeur général de la Direction générale des Relations extérieures, en présence de directeurs et responsables des secteurs de l’ICESCO ainsi que d’une délégation de l’Université.

Après avoir prononcé son allocution de bienvenue, Dr Raheel Qamar a passé en revue les principaux programmes et réalisations de son Secteur, tandis que Prof. Khalid bin Abdulaziz Al-Harfash a fait une présentation sur la nouvelle stratégie de l’Université, ses programmes et activités scientifiques et ses aspirations à un partenariat avec l’ICESCO.

Au cours de la réunion, il a été procédé à l’examen des programmes, activités et études d’intérêt commun, qui seront inclus dans l’accord de partenariat bilatéral, et comprendront quatre domaines de travail, à savoir les programmes académiques (masters et diplômes), les sessions de formation, la recherche scientifique, ainsi que les forums, conférences et activités.

Il a également été convenu d’étudier un projet de création d’un « Centre de l’ICESCO pour la réduction des risques de catastrophes et crises dans le monde islamique » au sein de l’Université arabe Naif des sciences de la sécurité, avant soumission au Conseil exécutif de l’ICESCO et au Conseil suprême de l’Université.

X
Skip to content