Le Directeur général de l’ICESCO reçoit l’ambassadeur de Suisse à Rabat
November 10, 2020 0

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO), a reçu, hier le 09 novembre 2020, au siège de l’Organisation à Rabat, M. Guillaume Schörer, ambassadeur de Suisse auprès le Royaume du Maroc, avec lequel il a examiné les moyens de développer la coopération entre les deux parties en matière d’éducation, de sciences et de culture.

Lors de la réunion, Dr AlMalik a passé en revue la vision de l’ICESCO et sa nouvelle stratégie qui adopte une approche d’ouverture à tous, au service des citoyens des États membres et des communautés musulmanes du monde entier, notant que l’Organisation a développé une nouvelle charte pour les États observateurs, leur permettant de participer à toutes les réunions, activités et programmes mis en œuvre par l’ICESCO. A cet égard, il a invité la Suisse à rejoindre l’Organisation en tant qu’observateur.

Le Directeur général a déclaré que le monde a plus que jamais besoin de coopération et de solidarité ; la pandémie COVID-19 en ayant démontré la nécessité impérieuse, et que l’ICESCO s’est ainsi tournée vers l’ouverture aux organisations et organismes internationaux, de même qu’elle a établi des partenariats avec un ensemble de donateurs pour apporter l’appui nécessaire à nombre de pays face aux répercussions négatives de cette pandémie. Il s’agit également de contribuer à la continuité du processus éducatif à distance, ainsi que d’assurer l’aide humanitaire, les équipements et le matériel de prévention contre le nouveau coronavirus. Aussi a-t-elle apporté son appui financier et technique dans la mise en place d’unités de production des désinfectants à bas coût dans plusieurs pays, en plus de la formation de la main-d’œuvre dans ces pays à fabriquer ces produits.

Il a évoqué les principales initiatives lancées par l’ICESCO pendant la pandémie, les conférences et forums internationaux majeurs qu’elle tient en visioconférence et qui ont connu une participation de haut niveau, ainsi que les centres qu’elle a créés, spécialisés dans la prospective stratégique, l’intelligence artificielle, la langue arabe pour les non arabophones, le dialogue et la diversité culturelle et le patrimoine. Le but est d’explorer l’avenir des pays du monde islamique et les changements à venir, sur des bases scientifiques et des études approfondies, de même que de consolider l’esprit de coexistence pacifique et préserver le patrimoine culturel de ces pays.

Pour sa part, l’Ambassadeur de Suisse a apprécié le travail distingué de l’ICESCO dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture, soulignant la volonté de son pays de coopérer avec l’Organisation dans ces domaines, et qu’il s’adresserait aux autorités compétentes en Suisse pour étudier l’adhésion de celle-ci à l’ICESCO en tant qu’observateur.

X
Skip to content