L’ICESCO et la Commission nationale du Niger lancent un projet de soutien aux femmes et aux jeunes, en partenariat avec Alwaleed Philanthropies
November 28, 2020 0

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO) et la Commission nationale nigérienne pour l’éducation, les sciences et la culture ont lancé au Niger le « Projet de lutte contre la pandémie de COVID-19 à travers l’appui à l’innovation et l’entreprenariat des femmes et des jeunes ». Ce projet s’inscrit dans le cadre de la participation de la Fondation Alwaleed Philanthropies pour la mise en œuvre de l’initiative conjointe avec l’ICESCO, visant à aider 10 pays africains à surmonter les répercussions négatives de la pandémie.

A cette occasion, une cérémonie a été organisée hier (27 Novembre 2020) à Niamey, sous le haut patronage de S.E. Mahamadou Issoufou, Président de la République du Niger, en présence de Madame Brigi Assalo, épouse du Premier Ministre du Niger, au nom de S.E. Dr Lalla Malika Issoufou, la Première Dame du Niger, et en présence de Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, et Dr Daouda Mamadou Marthé, Ministre nigérien de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l’Education civique, Président de la Commission nationale nigérienne. Ont également pris part à ladite cérémonie nombre de ministres du gouvernement nigérien et de représentants des Nations Unies, d’organisations de la société civile et d’ONG.

Dans son allocution lors de cet évènement, que l’épouse du Premier Ministre du Niger a prononcé en son nom, Dr Lalla Malika Issoufou s’est félicitée de la nouvelle vision de l’ICESCO, qui accorde une priorité particulière à l’Afrique, et salué les initiatives lancées et mises en œuvre par l’Organisation pour aider les Etats membres à lutter contre la pandémie de COVID-19. Il s’agit notamment, a-t-elle poursuivit, de la « Coalition humanitaire globale », à laquelle de nombreux pays, institutions, organismes internationaux et donateurs ont adhéré en y apportant leur soutien ; le but étant de renforcer l’aide humanitaire et sociale et de mettre en œuvre des projets et programmes concrets dans plusieurs pays touchés par la pandémie.

De son côté, Dr AlMalik a réaffirmé que l’ICESCO continuera à collaborer avec les pays africains afin de promouvoir l’éducation, les sciences et la culture. Et d’ajouter que cette collaboration s’inscrit dans le cadre de la nouvelle vision de l’Organisation, qui en fait un phare de rayonnement civilisationnel et un foyer d’expertise conduisant ses Etats membres à une ère fondée sur l’intelligence artificielle et les technologies avancées.
Aussi, le Directeur général de l’ICESCO a exprimé ses remerciements et sa gratitude au partenaire permanent de l’Organisation, Alwaleed Philanthropies, dont le Conseil d’administration est présidé par S.A.R. le Prince Alwaleed bin Talal Al Saoud, pour son généreux soutien aux initiatives humanitaires et sociales de l’ICESCO afin d’aider 10 pays africains, dont le Niger. 

À l’issue de la cérémonie, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO et M. Daouda Mamadou Marthé, Ministre nigérien de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l’Education civique, Président de la Commission nationale nigérienne, ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente sur les phases de mise en œuvre dudit projet, qui vise à développer l’esprit d’innovation et d’entrepreneuriat des femmes et des jeunes du Niger et à soutenir le secteur privé ainsi que les entrepreneurs et les petites entreprises.

Il convient de rappeler qu’au cours des quatre dernières décennies, Alwaleed Philanthropies, sous la direction de 10 responsables saoudiens, a soutenu et mis en œuvre des milliers de projets et dépensé plus de 4 milliards USD dans plus de 189 pays à travers le monde, en faveur de plus d’un milliard de bénéficiaires, sans distinction de sexe, de race ou de religion. Aussi, la Fondation coopère avec différentes institutions caritatives, gouvernementales et éducatives pour lutter contre la pauvreté, autonomiser les femmes et les jeunes, développer les communautés locales, fournir des secours en cas de catastrophe et parvenir à la compréhension culturelle par l’éducation.

X
Skip to content