Lors du 3ème Forum de l’UNA : le Directeur général de l’ICESCO révèle certains des programmes de l’Organisation pour 2021
December 31, 2020 0

Le Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO), Dr Salim M. AlMalik, a annoncé le lancement des préparatifs d’une conférence mondiale sur la biographie du Prophète Mohammad (paix et salut soient sur lui), où des penseurs de l’intérieur et de l’extérieur du monde islamique mettront l’accent sur ses qualités uniques et réfuteront les allégations et tentatives de diffamation de sa personne (PSL). Cette Conférence aura lieu en coopération avec la Ligue islamique mondiale et la Rabita Mohammadia des Oulémas.

Ces propos découlent de l’allocution que Dr AlMalik a prononcée le 30 décembre 2020, devant le 3e Forum médiatique de l’Union des agences de presse (UNA) de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), en présence de délégués permanents des États membres de l’OCI, de chefs et membres des agences de presse, stations de radio, journaux et plateformes numériques. Y ont assisté également des enseignants de l’information et de la communication, et des directeurs et représentants des institutions de l’OCI, qui ont examiné de l’avenir de l’action culturelle dans le monde islamique et des efforts de l’ICESCO en la matière.

Le Directeur général de l’ICESCO a ajouté que la Conférence, qui vise à présenter les hautes vertus et valeurs morales du noble Messager, s’inscrit dans les efforts de l’Organisation et de ses partenaires afin de défendre l’Islam et son Prophète ainsi que la civilisation islamique et sa culture, et de faire connaitre la véritable religion islamique.

Dr. AlMalik a également annoncé le début des préparatifs pour la tenue en 2021 d’une conférence académique sur l’avenir des médias dans le monde islamique, ainsi que la proclamation par l’Organisation de 2021 Année de la femme dans le monde islamique, pendant laquelle auront lieu diverses activités à même d’examiner les questions relatives aux femmes et les moyens de soutenir leur autonomisation et défendre leurs droits.

Au cours du Forum, le Directeur général de l’ICESCO a passé en revue les efforts déployés dernièrement par l’Organisation pour activer son rôle, ouvrir de nouveaux horizons pour son action et mettre en œuvre une nouvelle vision de structuration, en plus du changement de son appellation, à savoir « Organisation du Monde Islamique » en remplacement à « Organisation islamique ».
Dr. AlMalik a indiqué que les efforts avaient été fédérés pour consolider l’éducation et la culture, drainer de nouvelles compétences, réaliser la diversité géographique et créer un des centres spécialisés, dont le Centre de Prospective stratégique, chargé de suivre le rythme des changements internationaux et d’anticiper l’avenir, le Centre du patrimoine dans le monde islamique, visant à inscrire les sites patrimoniaux, au nombre de 213 jusqu’à présent, sur la Liste y afférente, de même que le Centre de dialogue afin d’initier le dialogue civilisationnel au nom de la culture islamique, et le Centre de Langue arabe pour les non arabophones, le Centre pour l’Intelligence artificielle et le Centre des Arts.

Et d’ajouter que l’ICESCO a élaboré une perception sur l’adhésion des pays en tant qu’observateurs, en particulier ceux qui accordent des subventions pour des projets culturels, scientifiques et éducatifs, de même qu’elle a introduit le Prix ICESCO pour la lutte contre le Coronavirus et le Foyer numérique de l’ICESCO, et créé des chaires universitaires sur les nouveaux médias dans nombre d’universités, ainsi que le Groupe médiatique des amis de l’ICESCO.

Dr AlMalik a par ailleurs évoqué l’avenir de l’action culturelle dans le monde islamique et les projets de l’ICESCO qui comprenaient les plans de l’action culturelle stratégique à moyen terme 2020-2030, sous le titre : « Routes de l’ICESCO pour l’avenir », notant que malgré la pandémie du coronavirus, qui fut une rude épreuve dans divers domaines de la vie, l’ICESCO est allée de l’avant en la considérant comme une opportunité pour la créativité et l’action, grâce notamment aux technologies de communication.

Dans son allocution, prononcée en son nom par M. Muhammad bin Abd Rabbo Al-Yami, Sous-directeur général chargé de la supervision des départements, le Directeur général par intérim de l’UNA, M. Ahmad bin Abdullah Al-Qarni, a souhaité la bienvenue au Directeur général de l’ICESCO, en exprimant la fierté de l’Union de l’avoir accueilli. Il a évoqué l’avenir de l’action culturelle islamique et les efforts de l’ICESCO en tant que foyer d’expertise, centre de rayonnement culturel et éducatif et deuxième organisation après l’UNESCO dans son domaine de compétence.

Lors de ce Forum, modéré par M. Hazem Abdo, Chef des Affaires étrangères de l’UNA, ont pris la parole les intervenants suivants : M. Zayed Sultan Abdullah, Sous-directeur général de l’Union ; M. Maher Karaki, Représentant permanent de l’Etat de Palestine auprès de l’OCI ; M. Ibrahim Gallo, Ambassadeur de la République de Sierra Leone auprès du Royaume d’Arabie Saoudite et Représentant permanent auprès de l’OCI ; M. Mukhtar Shuaib, Directeur du Bureau du journal égyptien Al-Ahram en Arabie Saoudite ; M. Ali Al-Sayed, rédacteur en chef de l’Agence de presse égyptienne pour le Moyen-Orient ; Dr Lamia Mahmoud, Cheffe de la chaîne radiophonique Sawt Al-Arab ; M. Habib Toumi, Conseiller au ministère bahreïni de l’Information, Mme Anna Belikova, Conseillère du groupe Russie – Monde islamique pour la vision stratégique ; M. Khadim Boussou, rédacteur en chef du journal sénégalais Siin-Arab ; Dr Mahjoub Bensaid, membre du Bureau exécutif du Réseau international des journalistes arabes et africains ; Dr Othman Qazzaz, enseignant à l’Université Umm Al-Qura en Arabie Saoudite ; M. Mohamed Ahmed Fal, de Radio Mauritanie ; M. Hamdan Al-Rahbi, de l’Agence de presse yéménite Sabaa, M. Khalid Adnoun, enseignant de l’information au Maroc ; Mme Khadija Diarasuba, experte des médias en Côte d’Ivoire ; Cheikh Khaled Taqi al-Din, du Brésil ; Dr Saeed Al-Noghais, du journal électronique Mufakara ; M. Majid Al-Tal, de l’agence de presse jordanienne Petra ; M. Houari Kabad, de l’agence de presse Mauritanienne ; et M. Ibrahim Bernawi, du journal Al-Madina.

Ce 3ème Forum s’inscrivait dans le cadre des résultats de sa 1ère session, tenue le 16 mai 2020 sous le haut patronage du ministre saoudien par intérim de l’Information, Président du Conseil exécutif de l’UNA, et a connu le lancement des activités et programmes de l’Union pour renforcer les capacités de 2.200 professionnels des médias dans les Etats membres de l’OCI.

X
Skip to content