Le Directeur général de l’ICESCO : Le Musée national du tapis à Bakou raconte l’histoire de l’Azerbaïdjan
January 17, 2021 0

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a exprimé son admiration pour les rares objets d’art qu’il avait pu contempler au Musée national du tapis de la capitale azerbaïdjanaise Bakou, considérant que le Musée, qui raconte l’histoire de l’Azerbaïdjan et porte son identité culturelle aux générations futures, expose des tapis rares dont certains sont vieux de plusieurs siècles.

Il a affirmé qu’il tenait à voir les collections du Musée lors de sa visite en Azerbaïdjan du 11 au 15 janvier, car c’est l’un des principaux musées qui comprend la plus grande collection de tapis rares au monde. Il a précisé que ces collections racontent les étapes du développement social et historique de la République ; chaque objet portant le nom de l’une des sept écoles de fabrication de tapis dans le pays (Quba, Bakou, Shirvan, Gandja, Qazax, Karabagh et Tabriz).

Après avoir visité le Musée et écouté la présentation de sa Directrice sur son histoire, Dr AlMalik y a salué l’utilisation de la technologie moderne, laquelle a permis à toutes les catégories, y compris les personnes à besoins spécifiques, d’avoir accès à ses collections rares, car ce Musée permet de toucher des copies d’artefacts et présente sur un écran adjacent à chaque pièce comment et quand elle a été fabriquée, tout en offrant la possibilité d’écouter l’histoire de chaque objet.

Dr AlMalik a souligné que la création de ce Musée et la manière dont chaque tapis rare a été obtenu confirment la volonté de l’Azerbaïdjan de préserver son patrimoine et son identité, ainsi que sa fierté pour toutes les composantes de ce patrimoine. Il a également précisé que l’ICESCO apporte tout son soutien à ses États membres dans ce domaine.

X
Skip to content