L’ICESCO présente sa stratégie à la Conférence internationale sur la lutte contre l’extrémisme violent
February 17, 2021 0

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a pris part à la Conférence internationale annuelle tenue par l’Observatoire marocain sur l’extrémisme et la violence (OMEV), en partenariat avec la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) et la Rabita Mohammadia des Oulémas, sous le thème : « La lutte contre l’extrémisme violent : nouvelles réponses aux nouveaux défis ».


L’ICESCO a été représentée à cet évènement de trois jours (16- 18 février 2021), par Dr Abdelilah Benarafa, Conseiller culturel auprès du Directeur général de l’ICESCO, qui a présenté lors de la séance d’ouverture la stratégie de l’Organisation dans ce domaine, reposant sur une approche proactive et préventive à travers l’immunisation externe et interne dans les domaines de l’éducation et de la culture ; l’intégration économique et l’adaptation psychologique ; ainsi que sur le traitement des effets de recrutement et le changement des mentalités afin de se réconcilier avec soi-même et avec la société. Aussi a-t-il abordé le programme de partenariat stratégique unissant l’ICESCO et la Rabita en matière d’immunisation contre l’extrémisme, et de réseautage avec les universités, en plus des programmes concernant la formation à la décomposition du discours extrémiste, la publication et la traduction des contenus éducatifs y afférents. Il a également évoqué l’élaboration d’un guide pratique en la matière.

De même, Dr Benarafa a salué la stratégie holistique du Royaume du Maroc pour la lutte contre l’extrémisme violent, reconnue à l’échelle internationale et fondée sur trois approches : sécuritaire ; socioéconomique ; culturelle et religieuse. Il s’est également félicité de la confiance dont le Maroc a bénéficié, à travers la signature d’un accord avec le Bureau des Nations Unies de lutte contre le terrorisme (UNOCT), pour l’établissement à Rabat du premier Bureau-Programme pour la lutte contre le terrorisme et la Formation en Afrique.

Le programme de la Conférence comprend des séances spécialisées portant sur les thèmes suivants : « Les évolutions des menaces terroristes : de nouvelles réponses à de nouveaux défis » ; « Les nouveaux défis de la cybersécurité : de la propagande et du recrutement au ciblage des infrastructures » ; « Les évolutions idéologiques de l’extrémisme violent et les nouvelles formes des récits extrémistes et du discours de haine » ; « Le désengagement, la lutte contre l’extrémisme et la réhabilitation : approches, programmes et méthodes d’évaluation » ; et « Les femmes et l’extrémisme violent : pour une nouvelle approche qui transcende les stéréotypes ».

Cet évènement a vu la participation de la Direction exécutive contre le terrorisme des Nations Unies ainsi que de nombre de secteurs gouvernementaux représentant les Ministères respectifs des Affaires étrangères, de l’Intérieur, de la Justice et des Droits de l’homme, en plus du Ministère public et l’Institut supérieur de la Magistrature. Ont également pris part à cet évènement des participants issus des quatre coins du monde : Maroc, Algérie, Tunisie, Mauritanie, Lybie, Sénégal, Nigéria, Kenya, Espagne, France, Royaume Uni, Italie, Belgique, Suisse, Hongrie, États-Unis d’Amérique, Autriche, Portugal, Norvège, Roumanie, Malte, Égypte, Royaume d’Arabie Saoudite et Philippines.

X
Skip to content