Officiellement … l’ICESCO lance son programme de formation des femmes et des jeunes au leadership pour la paix
March 26, 2021 0

Lors d’une cérémonie officielle internationale, l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a lancé son programme de formation des femmes et des jeunes au leadership pour la paix et la sécurité, sous le thème : « Femmes et jeunes : Acteurs de paix », avec la participation de hauts responsables et d’éminentes personnalités internationales du monde de la paix.

La célébration a été lancée le jeudi 25 mars 2021, en présence au siège de l’ICESCO à Rabat et à distance. Le programme s’inscrit dans le cadre de la célébration par l’ICESCO de 2021 Année de la femme, placée sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Le programme vise à former et mobiliser les jeunes en tant que levier de changement pour la paix, la citoyenneté et la résilience, dans le but de construire les sociétés que nous voulons. Il vise aussi à faire de ces acteurs de véritables ambassadeurs de la paix dans leurs sociétés, en leur fournissant les outils de la connaissance et du leadership, à travers l’échange avec des leaders inspirateurs et des formateurs experts en vue d’un monde pacifique.

La récitation de versets du Saint Coran a été suivie de l’allocution de l’invité d’honneur de la cérémonie, M. Ali Bongo Ondimba, Président de la République du Gabon, prononcée en son nom par M. Patrick Mouguiama Daouda, Ministère de l’Éducation Nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, dans laquelle il a salué le travail de l’ICESCO pour contribuer à l’amélioration de la vie des femmes, soulignant la nécessité de leur fournir tout l’appui nécessaire.

Il a évoqué le rôle essentiel des femmes dans la réalisation du développement, et passé en revue l’expérience gabonaise dans l’autonomisation des femmes et les progrès importants réalisés aux fins d’une constitution consacrée au principe d’égalité et des différentes mesures appliquées à ce sujet.

Ensuite, M. Amadou-Mahtar M’Bow, ancien Directeur général de l’UNESCO, a déclaré que les programmes de formation pour les jeunes et les femmes dans le domaine de la paix et la sécurité sont d’une nécessité urgente, et que la paix est un facteur fondamental pour parvenir au développement sous toutes ses formes.

Dans son discours, Mme Aisha Buhari, Première dame du Nigéria, a salué la proclamation par l’ICESCO de 2021 Année de la femme, la considérant comme une initiative exceptionnelle qui contribue à renforcer le rôle des femmes et à soutenir la voie vers l’égalité des sexes. Elle a noté que l’accent mis sur la jeunesse joue un rôle fondamental dans la création de sociétés sûres et stables.

Par la suite, M. Mohamed Senoussi II, défenseur des Objectifs de développement durable des Nations Unies, a pris la parole, soulignant l’importance du rôle des jeunes et des femmes, et soulignant que la réalisation de l’égalité des sexes est essentielle à la réalisation des valeurs de démocratie, notant que la privation des jeunes d’opportunités en fait des éléments qui contribuent à créer un climat d’instabilité.

Dans son allocution, Mme Fatma Samba Diouf Samoura, Secrétaire générale de la FIFA, a salué l’initiative de l’ICESCO et sa grande contribution à la construction d’une société plus égalitaire, pacifique, progressiste et plus résiliente. Elle a exprimé la conviction de la FIFA que le football est un facteur de lutte contre la violence et l’ancrage de la tolérance et du dialogue.

Dans son discours, Mme Jamila ElMossali, Ministre marocaine de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille, a salué l’initiative de qualité de l’ICESCO et son intérêt pour les jeunes et les femmes, et a passé en revue l’expérience pionnière du Royaume concernant la participation des jeunes femmes à la prise de décision, de même que son intérêt pour les femmes et les efforts qu’il déploie pour que celles-ci puissent assumer la place qu’elles méritent.

Dans son allocution lors de la cérémonie d’ouverture, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a exprimé l’objectif du programme de formation, à savoir celui de mettre en évidence le rôle central que jouent les jeunes et les femmes dans la mise en place de bases solides pour des sociétés pacifiques, inclusive et cohérentes.

Il a ajouté que l’intérêt de l’ICESCO pour les femmes et les jeunes découle de leur capacité à opérer des changements dans la consolidation de la paix, considérant qu’il s’agit d’une condition essentielle pour parvenir au développement, et que les bénéficiaires du programme recevront une série de formations dans plusieurs domaines, y compris les concepts de leadership éthique, de renforcement des capacités, de compétences de consolidation de la paix et de meilleures pratiques liées à la paix, en plus des compétences de réseautage.

Le Directeur général de l’ICESCO a exprimé l’espoir que les bénéficiaires du programme, grâce à l’acquisition de ces compétences, seraient en mesure de traduire leurs idées en projets concrets, dont l’Organisation pourrait fournir un financement initial aux fins de mise en œuvre dans leurs pays.

La séance d’ouverture s’est conclue par une projection artistique d’un film musical intitulé : « La panthère noire », et une présentation vidéo de la « Promotion 2021», produite par le Secteur des Sciences humaines et sociales de l’ICESCO.

X
Skip to content