AlMalik : l’ICESCO place l’Afrique en tête de ses priorités
May 26, 2021 0

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a souligné que l’Organisation place la coopération avec ses États membres africains en tête de ses priorités, qu’un certain nombre des chefs et experts de l’ICESCO sont africains, et que le continent africain dispose de grandes capacités et ressources naturelles.

Ces propos relèvent de son allocution prononcée lors du Forum africain pour la tolérance et le dialogue interconfessionnel, tenu mardi 25 mai 2021 en visioconférence par le Centre marocain pour la tolérance et le dialogue interreligieux, à l’occasion de la Journée mondiale de l’Afrique, avec la participation de chefs religieux, de représentants d’organisations et instances et de nombre d’experts et spécialistes en dialogue interreligieux.

À cet égard, Dr AlMalik a indiqué que la célébration de la Journée mondiale de l’Afrique incarne une noble valeur qui se renouvelle chaque année dans la conscience humaine, et que ce continent a échappé aux conséquences néfastes de la dégradation de l’environnement, des changements climatiques et du gaspillage des ressources, en précisant que les statistiques internationales indiquent que l’Afrique dispose de la plus grande étendue mondiale pour l’agriculture, et d’un climat très diversifié, ce qui en fait le grenier du monde. Et d’ajouter que l’Afrique est placée deuxième en termes de ressources naturelles, et que l’industrie touristique contribue à environ 8% du PIB du continent.

Dr AlMalik a également précisé que les conflits tribaux, ethniques et sectaires ont été parmi les raisons qui ont entraîné la déstabilisation de l’Afrique, freiné son développement après l’indépendance, et n’ont cessé de détruire le tissu sociétal de ce continent qui dispose d’une richesse culturelle et civilisationnelle de longue date. Nul ne peut non plus nier les efforts sérieux des africains dans la lutte contre la corruption et l’instauration de la bonne gouvernance, permettant ainsi de réaliser des progrès tangibles au niveau du développement, a-t-il ajouté.

Pour conclure, le Directeur général de l’ICESCO a présenté les efforts de l’Organisation lors de la pandémie de COVID-19 pour soutenir et appuyer les sociétés africaines dans la lutte contre la pandémie et ses répercussions, à travers la fourniture de désinfectants et de techniques et matériel pour la fabrication locale de ces produits, le renforcement du système éducatif et la coopération avec des initiatives communautaires internationales telles que la Fondation Alwaleed Philanthropies, qui a octroyé un soutien financier à travers l’ICESCO d’un montant de deux millions de dollars, et l’initiative « Les sociétés que nous voulons ». Il a également indiqué que les programmes que l’ICESCO compte lancer en coopération avec les États membres africains seront plus fructueux au profit du continent.

X
Skip to content