L’ICESCO prend part au Forum international pour l’observation de la terre et les technologies de l’information géospatiale
May 27, 2021 0

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), l’Université Sultan Qaboos au Sultanat d’Oman et l’Université arabe Naïf des sciences de la sécurité (NAUSS) au Royaume d’Arabie Saoudite ont coorganisé, mercredi 26 mai 2021 à distance, le « Forum international pour l’observation de la terre et technologies de l’information géospatiale : application sur la gestion et prévention des catastrophes naturelles », sous le haut patronage de Son Altesse Dr Fahd bin Al-Jalandi Al Said, Président de l’Université Sultan Qaboos.

L’ICESCO a été représentée à l’ouverture du Forum par Dr Raheel Qamar, Chef du Secteur des Sciences et de la Technologie, et des experts du même Secteur, tandis que l’Université Sultan Qaboos a été représentée par Dr Amer Al-Hinai, Vice-chancelier de l’Université pour les études supérieures et les recherches. De même, M. Khalid bin Abdulaziz Al-Harfash, Vice-président aux relations extérieures, a représenté la NAUSS.

Dans son allocution prononcée lors de cette rencontre, Dr Raheel Qamar a souligné que les catastrophes naturelles telles que les inondations, les tremblements de terre, les tsunamis et la sécheresse ne cessent de se multiplier dans le monde entier, deviennent de plus en plus fréquentes, leur impact est plus destructeur, et constituent des défis majeurs qui entravent la croissance et la stabilité durables. Et d’indiquer que l’ICESCO poursuit ses efforts pour mettre en œuvre sa stratégie pour la réduction et la gestion des risques de catastrophes dans le monde islamique, qui s’aligne avec les sept objectifs mondiaux du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe, adopté en 2015 au Japon.

Dr Raheel a également ajouté que l’utilisation des images satellite, des données géospatiales, des technologies spatiales et de la télédétection, des systèmes d’alerte précoce, des technologies de l’information et de la communication (TIC), de l’informatique en nuage et de l’intelligence artificielle, permet aux décideurs et techniciens de prendre les bonnes décisions au bon moment, d’éviter, de gérer et de réduire les pertes, et d’améliorer la reconstruction après les catastrophes.

De son côté, Dr Foued El Ayni, expert au Secteur des Sciences et de la Technologie à l’ICESCO, a présenté un exposé sur les réalisations et programmes de l’Organisation au titre des années 2021-2023, relatifs à la gestion et prévention des catastrophes naturelles.
Le Forum avait pour objectif de présenter les connaissances de base et pratiques des techniques géospatiales et des applications de gestion des risques, à travers l’observation de la terre et les technologies de l’information géospatiale. Il constituait également une opportunité de sensibiliser aux risques naturels et de les réduire, et d’échanger des expériences et des leçons sur l’application et l’utilisation des technologies de l’information géospatiale.

X
Skip to content