Lancement du séminaire « Villes intelligentes, résilientes et durables » au siège de l’ICESCO à Rabat
June 4, 2021 0

Ont débuté, le 3 juin 2021 au siège de l’ICESCO à Rabat, les travaux du séminaire sur les villes intelligentes, résilientes et durables, que l’ICESCO a tenu en partenariat avec le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb et l’Organisation des cités et gouvernements locaux unis (CGLU) d’Afrique. Cet événement, qui s’étale sur deux jours et a lieu en présentiel et à distance, vise à faire la lumière sur les bonnes pratiques des villes respectueuses de l’environnement et à promouvoir le développement des villes en en ligne avec les objectifs de développement durable.

Les travaux du webinaire ont été inaugurés par l’allocution de Dr Abdelilah Benarafa, Directeur général adjoint de l’ICESCO, dans lequel il a expliqué que le séminaire s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’environnement, commémorée le 5 juin et dont les activités cette année sont abritées par la République islamique du Pakistan, sous le thème « Restauration des écosystèmes ». Il a noté que la participation de représentants d’un certain nombre d’organisations et d’institutions internationales aux travaux du webinaire est la plus grande indication de son importance.

Il a aussi souligné que l’ICESCO, consciente de l’importance de développer les villes conformément aux stratégies de développement durable, et pour atteindre ses objectifs, soutient la promotion du concept de villes vertes, durables, intelligentes et résilientes dans ses États membres, compte tenu du rôle influent que ce changement qualitatif peut avoir dans l’amélioration de la qualité de vie des citadins et la présentation d’un d’exemple aux villes qui s’efforcent de parvenir à un développement durable.

Dans son intervention, M. Benyahia Mohamed, Secrétaire général du Département de l’Environnement au Ministère marocain de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, a déclaré que le webinaire est l’occasion d’échanger sur les enjeux de la durabilité des villes, considérant que la fourniture de solutions globales et intégrées à ces défis, en particulier ceux liés au changement climatique, est d’une grande importance.

M. Jean-Pierre Elong Mbassi, Secrétaire général de CGLU-Afrique, a souligné que la fragilité dans laquelle vit une grande partie de la population urbaine, la rend moins résiliente et moins apte à faire face aux crises, ce qui s’est manifesté pendant la pandémie de COVID-19, en ajoutant que les villes intelligentes et durables seront plus capables de faire face à de telles crises.

Pour sa part, M. Alexander Schischlik, Directeur par intérim du Bureau de l’UNESCO au Maghreb, a remercié l’ICESCO pour la tenue de cet événement, soulignant que les villes intelligentes sont devenues une nécessité pour le développement humain et sa capacité à faire face aux crises.

Dans son intervention, M. Salah El Malouki, Maire d’Agadir, a évoqué l’expérience de cette ville dans la préservation de l’environnement, ainsi que le fait qu’elle a remporté de nombreux prix internationaux et locaux grâce aux idées innovantes qu’elle avait mises en œuvre, notamment dans l’élimination des déchets.

Par la suite, Dr Raheel Qamar, Directeur du Secteur des Sciences et de la Technologie, a annoncé la fin de la session d’ouverture dont il avait assuré la modération, et le passage à la première séance de travail qui traite de l’introduction aux villes durables et intelligentes, tandis que la deuxième séance comprend un examen des expériences d’un certain nombre de pays dans la transition vers les villes intelligentes, suivie d’une discussion générale.

L’agenda de la deuxième et dernière journée du séminaire de l’ICESCO sur les villes intelligentes, résilientes et durables comprend une séance de débats, l’élaboration de plans d’action pour la transition vers des villes durables et intelligentes, suivie d’une discussion générale, puis la formulation des recommandations.

X
Skip to content