L’ICESCO tient la deuxième session du programme de formation en leadership pour la paix et la sécurité
June 22, 2021 0

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a tenu, lundi 21 juin 2021, la deuxième session du programme de l’ICESCO de formation en leadership pour la paix et la sécurité. L’Organisation réalise ce programme en partenariat avec le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, la Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) et la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES). Le programme a pour objectif de former et qualifier les jeunes au leadership, étant donné qu’ils sont la base du changement pour la paix et l’édification des sociétés que nous voulons, et de faire d’eux de véritables ambassadeurs de la paix dans leurs sociétés, en leur fournissant des outils de connaissance à travers des échanges avec des leaders inspirants et des formateurs experts.

Au début de la séance d’ouverture, tenue en présentiel au siège de l’Organisation à Rabat et par visioconférence, Mme Ramata Almamy Mbaye, Cheffe du Secteur des Sciences humaines et sociales à l’ICESCO, a souhaité la bienvenue aux participants et indiqué que le programme de formation en leadership pour la paix et la sécurité offre aux jeunes un espace riche en connaissances et recherches et une plateforme de dialogue et d’échange d’expériences entre les dirigeants, les experts et les jeunes.

Dans son allocution d’ouverture, M. Nidal Benali, membre de l’édition 2021 du programme de formation en leadership pour la paix et la sécurité et Président du Réseau national des conseils locaux de la jeunesse au Maroc, a souligné qu’il est nécessaire de travailler ensemble pour réaliser la paix et la sécurité, en développant les capacités et compétences des jeunes et en faisant d’eux des citoyens actifs.

De son côté, M. Abdel Rahamane Baba-Moussa, Secrétaire général de la CONFEMEN a dit qu’il est important d’intégrer la paix, la sécurité et les comportements connexes dans les programmes scolaires, en indiquant que l’enseignement et l’éducation sont la clé de la paix. Et d’appeler également les États et les gouvernements à mettre en place des systèmes éducatifs qui permettent l’apprentissage tout au long de la vie et intègrent l’éducation sur les principes de paix.

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO a évoqué, dans son allocution sur la vision de l’Organisation dans les domaines de la paix et des jeunes leaders, la nécessité pour les décideurs d’être ouverts aux voix et aux idées des jeunes, car leur contribution est nécessaire dans le façonnement des caractéristiques du monde futur. Il a également souligné que la réalisation de la prospérité et le développement durable passe par le renforcement et l’exploitation des capacités des jeunes créatifs dans divers domaines, en leur permettant de participer de manière efficace et de développer leurs capacités de leadership.

À l’issue de la séance d’ouverture, a été lancée la séance de dialogue, au cours de laquelle le Directeur général de l’ICESCO a répondu aux questions des jeunes participants de l’édition 2021 du Programme de formation en leadership pour la paix et la sécurité, des étudiants et d’un nombre d’activistes de la société civile issus de plusieurs États membres, en soulignant la nécessité de créer des partenariats et de coopérer entre les États et les sociétés, et de promouvoir la recherche scientifique afin de trouver des solutions innovantes aux conflits qui pèsent sur la paix.
Dr AlMalik a également conseillé les participants de s’efforcer de connaitre la vérité des choses et de ne pas céder aux rumeurs et fausses nouvelles, et de voyager et découvrir les cultures d’autres peuples, car cela contribue à changer notre vision de l’Autre et construire un avenir meilleur.

Lors de la séance d’experts, Dr Conrad Hughes, Directeur de l’École internationale de Genève, a parlé de l’éducation à la paix, et Dr John Crowley, Chef de la Section de la recherche, de la politique et de la prospective à l’UNESCO, a présenté un exposé sur la citoyenneté mondiale et la paix. De même, Dr Lina Abirafeh, Directrice exécutive de l’Institut arabe des femmes (AiW), a déclaré dans son intervention intitulée « L’importance d’une perspective de genre dans l’instauration de la paix et la sécurité » que le changement souhaité n’aura pas lieu sans comprendre le monde dans lequel nous vivons, et a appelé les jeunes à œuvrer pour améliorer les conditions des femmes comme moyen d’atteindre la paix, la sécurité et la prospérité.

Il convient de préciser que le programme de l’ICESCO de la formation en leadership pour la paix et la sécurité se poursuivra sous forme de sessions de formation virtuelles qui se tiendront de juin à septembre 2021. Les sessions porteront sur 10 unités sur les questions de paix, et les jeunes participants constitueront le premier groupe du réseau de l’ICESCO des jeunes et des femmes pour la paix.

X
Skip to content