Signature d’un mémorandum d’entente entre l’ICESCO, la Commission nationale marocaine pour l’éducation, les sciences et la culture et l’Académie régionale de l’éducation et la formation de la région Rabat-Salé-Kénitra
June 25, 2021 0

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), la Commission nationale marocaine pour l’éducation, les sciences et la culture et l’Académie régionale de l’éducation et la formation de la région Rabat-Salé-Kénitra ont signé, jeudi 24 juin 2021 au siège de la Commission nationale marocaine à Rabat, un mémorandum d’entente afin de coopérer dans la réalisation du projet de l’ICESCO pour l’amélioration des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène dans les écoles rurales. Une partie de ce projet sera mise en œuvre dans un premier temps au Royaume du Maroc pour servir de modèle pour le reste des pays du monde islamique.
Le projet vise principalement à aider les États membres à mettre en œuvre leurs projets dans des régions reculées, afin de fournir à tous l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement et d’hygiène.

Le mémorandum d’entente a été signé par Dr Abdelilah Benarafa, Directeur général adjoint de l’ICESCO, M. Jamal Eddine El Aloua, Secrétaire général de la Commission nationale marocaine, et M. Mohamed Aderdour, Directeur de l’Académie, et ce, lors d’une cérémonie tenue au siège de la Commission nationale marocaine.

Ont pris part à cette cérémonie, Dr Raheel Qamar, Chef du Secteur des Sciences et de la Technologie, les experts de ce secteur, Mme Zineb Iraqi, Superviseur du Secrétariat général des Commissions nationales et des Conférences à l’ICESCO, ainsi que certains membres de la Commission nationale marocaine et chefs de département de son Secrétariat général.

À l’issue de la signature, Dr Abdelilah Benarafa a pris la parole et a souligné l’importance de fournir l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement et d’hygiène aux écoliers. Il a également indiqué qu’afin d’atteindre les objectifs escomptés de ce programme et d’autres programmes de l’ICESCO et d’en faire bénéficier le plus grand nombre d’États membres, l’Organisation vise à coopérer davantage avec les organisations internationales, les institutions donatrices et toutes les autres institutions spécialisées dans ce domaine, pour adopter ces projets et contribuer à leur financement.

De son côté, M. Jamal Eddine El Aloua a exprimé ses remerciements à l’ICESCO pour ses efforts notamment dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, et a mis l’accent sur l’importance de ce projet prometteur dont bénéficieront les écoliers des zones rurales, qui sera progressivement généralisé à d’autres régions du Royaume, et constituera un modèle. Il a également expliqué que le modèle de gestion de ce projet repose sur l’implication de tous les acteurs, et que sa mise en œuvre dépendra de l’expérience des services compétents de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation, compte tenu de leur expérience accumulée dans ce domaine.

M. Mohamed Aderdour, quant à lui, a salué l’initiative qui s’inscrit dans le cadre de l’appui aux efforts du ministère pour équiper les établissements éducatifs ruraux, et a souligné que les autorités marocaines compétentes ont fait un effort considérable dans ce domaine, mais qu’il reste insuffisant. Il a également indiqué que ce projet s’inscrit dans la stratégie de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, et du Royaume du Maroc, de s’ouvrir sur le continent africain, en précisant que ce projet emploiera des technologies et solutions innovantes qui préservent l’environnement et prennent en compte l’utilisation optimale des ressources en eau.

Par ailleurs, Dr Raheel Qamar a donné un aperçu sur le projet et ses objectifs, en soulignant la volonté de l’ICESCO de coopérer avec la Commission nationale marocaine dans d’autres projets relatifs à l’entrepreneuriat et aux sciences spatiales. Et de préciser que la réussite du projet au Royaume du Maroc serait une incitation à sa réussite dans d’autres pays.

Il convient de préciser que les clauses du mémorandum d’entente portent sur la coopération pour la réalisation d’un diagnostic préliminaire des établissements éducatifs des zones rurales, qui nécessitent des travaux de réparation et l’amélioration des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène, l’identification des écoles rurales qui bénéficieront de ce projet, ainsi que l’organisation de sessions de formation et de sensibilisation aux bonnes pratiques sanitaires dans les écoles au profit des enseignants et des écoliers.

X
Skip to content