Le Directeur général de l’ICESCO rencontre l’Ambassadeur du Tchad à Rabat
September 9, 2021 0

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a reçu M. Mahamat Abdelrassoul Mahamat Lamine, Ambassadeur de la République du Tchad auprès du Royaume du Maroc, avec lequel il a examiné les perspectives de coopération entre l’ICESCO et le Tchad dans les domaines d’action de l’Organisation.

Au début de cette entrevue, qui a eu lieu ce mercredi 8 septembre 2021 au siège de l’ICESCO à Rabat, Dr AlMalik a félicité l’Ambassadeur Lamine pour le projet intitulé «Enseignement bilingue de la langue arabe au Tchad», élaboré par le Centre Pédagogique Régional du Tchad avec le concours de la Banque Arabe pour le Développement Économique en Afrique, lequel figure parmi les trois projets pédagogiques et éducatifs distingués dans le monde islamique à avoir remporté l’un des prix de la 2e Edition du Prix ICESCO – Hamdan Bin Rashid Al Maktoum pour le bénévolat pour le développement des infrastructures éducatives dans le monde islamique.

Pour sa part, l’ambassadeur tchadien a remercié l’ICESCO et son Directeur général d’avoir organisé ce prestigieux prix, se déclarant ainsi fier du triomphe d’un projet mis en œuvre au Tchad parmi les dizaines de projets nominés de partout dans le monde islamique.

L’entrevue a porté sur l’évolution de la coopération entre l’Organisation et le Tchad, notamment les performances exceptionnelles du Centre Pédagogique Régional de l’ICESCO à N’Djamena et la construction de l’école primaire pilote qui en dépend, le but étant de faciliter l’accès à l’apprentissage de la langue arabe et à un enseignement de qualité, d’assurer l’égalité des chances pour les deux sexes, et de soutenir le système éducatif tchadien visant à appliquer le bilinguisme arabo-français.

A l’issue de cet entrevue, les deux parties ont réitéré la poursuite de la coopération entre l’ICESCO et le Tchad dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture, à travers davantage de communication avec les autorités compétentes au Tchad et l’identification de leurs priorités dans ces domaines en vue de concevoir des programmes appropriés.

X
Skip to content