Devant le Forum sur les valeurs religieuses du Groupe des Vingt en Italie… Le Directeur général de l’ICESCO appelle à la consolidation de la culture de la paix et au rétablissement des valeurs humaines universelles
September 13, 2021 0

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a appelé, dans son allocution prononcée devant le Forum interreligieux du Groupe des Vingt 2021 en Italie, au rétablissement des valeurs humaines universelles qui doivent prévaloir sur toutes les idéologies divisant les peuples, en soulignant la nécessité de préparer les générations futures pour l’avenir, non seulement en leur apprenant à lire et à écrire, mais également à devenir penseurs et créateurs, et à faire partie de la culture de la paix.

Au cours de la session « éducation et diversité religieuse » du forum, qui s’est tenue ce lundi 13 septembre 2021, et à laquelle ont participé un grand nombre de responsables et de ministres arabes et européens, Dr AlMalik a précisé que la nouvelle vision de l’ICESCO va au-delà de l’idée que la paix est l’absence de guerre ou est l’opposé de la guerre, et que l’Organisation est fière de sa méthodologie de travail globale, unique et multidisciplinaire adoptée pour le traitement des questions de paix dans les dimensions éducative, économique, culturelle, environnementale et sociales, y compris l’intégration des valeurs d’affectation et de compassion dans les programmes d’enseignement des États membres de l’ICESCO, en soulignant que la conférence internationale organisée le 27 mai 2021 par cette dernière sur les valeurs civilisationnelles dans la Sîrah du Prophète a décidé, parmi de nombreuses résolutions, d’inviter les Nations Unies à déclarer le 21 avril Journée mondiale de la Miséricorde.

Le Directeur général de l’ICESCO a insisté sur la nécessité de reconnaître l’importance des institutions et des sociétés de paix dans le monde, et de fournir la réglementation indispensable à la prévention des conflits pouvant conduire à la guerre, car la création de ces institutions constitue l’une des évolutions les plus importantes de l’histoire de l’humanité susceptible de faire de la paix la règle et du déclenchement de la guerre l’exception.

Il a également affirmé que l’ICESCO est disposée à collaborer afin de parvenir à la paix dans le monde en vertu du pouvoir de l’éducation et de la diversité religieuse et culturelle. En effet, l’Organisation a lancé des programmes ambitieux aspirant à promouvoir la paix, notamment en mobilisant les jeunes, les femmes et les chefs religieux à travers son programme pionnier de formation des jeunes au leadership pour la paix et la sécurité, ainsi qu’à travers son Centre régional d’éducation pour la paix et la sécurité, créé par l’Organisation en 2008, en tant qu’incarnation de son engagement ferme à promouvoir la culture de la paix.

A l’issu de son allocution, le Directeur général de l’ICESCO a appelé les dirigeants et les responsables à insuffler l’esprit de solidarité, de compréhension et de tolérance à leurs sociétés, ainsi qu’à œuvrer pour que ces concepts imprègnent chaque partie de notre vie quotidienne et touchent les cœurs et les esprits des personnes dans le monde entier, en soulignant que l’ICESCO à lancé son initiative “les sociétés que nous voulons”, qui vise à construire des sociétés pacifiques, inclusives, prospères, résilientes et durables, afin que nous ne tombions pas dans le piège de la méfiance et de la recrudescence de la haine, et c’est l’essence même du «Document de Makkah Al-Mukarramah» qui met l’accent sur la transcendance des valeurs et de l’éthique humaines communes et sur le respect mutuel.

X
Skip to content