Le webinaire de l’ICESCO et la Commission saoudienne pour l’évaluation de l’éducation et de la formation appelle à développer les évaluations internationales des étudiants
September 23, 2021 0

Les participants du webinaire international sur les évaluations internationales et leur rôle dans l’amélioration de la qualité de l’éducation, tenu par l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) et la Commission pour l’évaluation de l’éducation et de la formation au Royaume d’Arabie Saoudite, ont souligné l’importance de ces évaluations et tests internationaux pour les étudiants dans l’amélioration des systèmes éducatifs et les leçons à tirer, en vue de soutenir les politiques et initiatives relatives à leur utilisation dans les pays islamiques.

Le webinaire a été tenu mercredi 22 septembre 2021 à distance, sous le thème : « L’impact des études d’évaluation internationales sur les politiques et les pratiques au cours des vingt dernières années : leçons mondiales pour améliorer la qualité de l’éducation ». Il a connu une participation de haut niveau de responsables de l’éducation dans nombre de pays et d’experts internationaux dans l’éducation et les évaluations internationales.

Dans son allocution prononcée à la séance d’ouverture du webinaire, Dr Khalid Bin Abdullah AlSabti, Président de la Commission saoudienne pour l’évaluation de l’éducation et de la formation, a précisé que l’éducation est désormais le facteur le plus important de l’économie, et que la technologie moderne exige une plus grande présence mentale des individus et une interaction positive, et les pays n’ont d’autre choix que de créer des systèmes éducatifs de haute qualité, afin de préparer les jeunes au marché du travail.

Il a également salué le lancement par le Royaume d’Arabie Saoudite du programme « Développement des capacités humaines » qui permettra de développer une base éducative pour tous les citoyens, de permettre l’accès à l’éducation tout au long de la vie, et de préparer au marché du travail futur. Et d’ajouter que les comparaisons entre les pays font partie des avantages des études d’évaluation internationales, et elles peuvent être utilisées comme catalyseurs pour améliorer la qualité de l’éducation et obtenir de meilleurs résultats.

Par ailleurs, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a dit que l’éducation joue un rôle central dans l’édification du futur, et constitue le moteur de progrès des sociétés, de la réalisation de la paix et de la cohésion entre les individus. Aussi a-t-il indiqué que les évaluations internationales constituent des outils essentiels dans l’évaluation des systèmes éducatifs, et un indicateur clé pour mesurer les compétences et performances des étudiants dans les matières scolaires de base. Et d’ajouter que l’ICESCO veille à ce que le plus grand nombre de pays du monde islamique participe aux évaluations internationales, et que l’Organisation envisage de mener une étude diagnostique des données d’évaluation internationale pour chacun des pays membres, afin de garantir une meilleure éducation.

De même, il a souligné la nécessité de reconsidérer les systèmes éducatifs d’un point de vue prospectif, en annonçant que l’ICESCO s’emploie à promouvoir cette approche. Il a aussi précisé qu’il est important de développer les politiques et programmes éducatifs, conformément aux normes internationales de qualité et d’excellence, et d’utiliser la technologie et l’intelligence artificielle dans les écoles du futur, afin de contribuer au développement durable des pays du monde islamique.

À l’issue de la séance d’ouverture, ont été lancés les travaux de la première séance qui a porté sur l’impact des tests internationaux d’évaluation des étudiants comme PISA et TIMSS sur les politiques et les pratiques adoptées pour améliorer la qualité de l’éducation, à travers les leçons à tirer de ces tests internationaux tout au long des vingt dernières années. Lors de la deuxième séance, il a été procédé à la présentation de modèles internationaux du Portugal, du Chili, de l’Estonie et de la Pologne, en vue de fournir des exemples de pays dont les performances des tests internationaux se sont améliorées, pour comprendre comment ils ont bénéficié de leurs données pour élaborer des politiques fondées sur des preuves.

La troisième séance était axée sur la participation des États membres de l’ICESCO aux évaluations internationales, afin de déterminer les facteurs communs qui affectent les résultats et les performances des élèves. À cet égard, des modèles du Royaume d’Arabie Saoudite, de Malaisie, de la République d’Azerbaïdjan et du Royaume du Maroc ont été présentés. La séance de clôture a traité des perspectives et d’une feuille de route sur la manière de s’appuyer sur les résultats des évaluations internationales pour mettre en place des politiques éducatives et améliorer la qualité de l’éducation.

X
Skip to content