L’ICESCO et la Commission nationale libyenne organisent une formation sur la lutte contre le trafic illicite des biens culturels en Libye
September 29, 2021 0

Le Secteur de la Culture et de la Communication relevant de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a organisé, en coopération avec la Commission nationale libyenne pour l’éducation, la culture et la science et le Département des antiquités de Libye, une formation nationale sous le thème: «Ensemble vers une protection optimale de notre patrimoine», et ce, afin d’initier les personnes œuvrant dans le domaine de la protection du patrimoine culturel aux mesures à prendre pour lutter contre le trafic illicite des biens culturels dans l’État de Libye.

La cérémonie d’ouverture de la formation, qui a débuté lundi 27 septembre 2021 et s’étalera sur trois jours, s’est déroulée au Palais Al-Khald à Tripoli en présence de Dr Musa Al-Maqrif, ministre de l’Éducation, Président de la Commission nationale libyenne pour l’éducation, la culture et la science, et Dr Faraj Al-Suwais, Secrétaire général de ladite Commission, en sus d’un certain nombre de responsables, d’experts et de chercheurs en la matière.

Dans son allocution, Dr Al-Maqrif a salué le soutien apporté par l’ICESCO dans la lutte contre le phénomène du trafic des biens culturels et la protection des sites archéologiques, en mettant en exergue l’intérêt que porte la Commission nationale libyenne pour l’éducation, la culture et la science au patrimoine culturel et naturel de la Libye, le but étant d’en faire la promotion dans les cercles nationaux et internationaux, de le protéger, de le préserver de manière durable, et d’y apporter toutes sortes d’appuis techniques et matériels pour créer des mécanismes de travail permettant d’atteindre les objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

La formation est dispensée par des experts de la lutte contre le trafic illicite des biens culturels. Ses axes visent à développer les compétences des personnes œuvrant dans le domaine de la protection du patrimoine culturel en Libye, à suivre l’évolution du trafic d’antiquités et de biens culturels, à sensibiliser et préparer les cadres concernés à la lutte contre ce phénomène, à explorer les lacunes tant de la législation que des mécanismes de mise en œuvre, à proposer des solutions pour y remédier et à bénéficier des expertises internationales en la matière.

Des attestations de participation dûment signées par l’ICESCO seront délivrées aux stagiaires à l’issue de cette formation qui s’achèvera mercredi 29 septembre 2021.

X
Skip to content