L’ICESCO participe à la 24ème Conférence de la Fédération mondiale des études prospectives
October 28, 2021 0

Le Centre de prospective stratégique de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a participé le 28 octobre 2021 à distance à la 24ème Conférence de la Fédération mondiale des études prospectives, tenue par la Fédération en partenariat avec l’Université Prince Mohammad Bin Fahd du Royaume d’Arabie Saoudite. À cette occasion, Dr Kais Hammami, Directeur du Centre, a fait une intervention lors de la table ronde sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, sous le thème : « L’avenir de l’enseignement supérieur et les compétences de demain : Rôle de l’enseignement supérieur dans la reconstruction des générations et la préparation des jeunes à l’ère numérique ».

Dr Hammami a ventilé son intervention en quatre axes. Dans le premier, il abordé l’analyse dynamique du passé de la prospective dans l’enseignement, soulignant que la prévision adéquate du futur nécessite de rappeler le passé, et que la prospective est un projet pour l’avenir et un passage du passé vers un avenir meilleur lié aux activités du présent.

Dans le deuxième axe, Dr Hammami a présenté un diagnostic de la situation actuelle en évoquant la nécessité d’identifier les principales tendances qui affectent le présent de l’éducation, telles que l’intelligence artificielle, la situation démographique et les problèmes sociaux, afin d’évaluer les mutations actuelles et planifier l’avenir possible dans ce domaine. Le troisième axe de son intervention a concerné la diversité des scénarios futurs dans l’éducation, en soulignant que de nombreuses organisations internationales œuvrent actuellement à l’élaboration de scénarios prospectant l’avenir de l’éducation, en particulier l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE).

Il a conclu son intervention par le quatrième axe relatif aux scénarios souhaité et potentiel, en soulignant que le Centre de prospective stratégique s’appuie dans ses travaux sur plusieurs bonnes pratiques, qui doivent être prises en considération pour réimaginer l’avenir de l’éducation, notamment à l’ère du numérique. Le but est de mettre en place un système éducatif basé sur un socle commun de connaissances et permettant aux étudiants d’acquérir les bases de l’enseignement dans tous les domaines des sciences et de l’intelligence artificielle.

X
Skip to content