L’ICESCO lance le programme pilote d’introduction de son approche « Paix à 360° » dans le milieu académique
March 30, 2022 0

En coopération avec l’Université internationale de Rabat (UIR) au Royaume du Maroc, l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a lancé, ce mardi 29 mars 2022, le programme pilote d’introduction de son approche « Paix à 360° » dans le milieu académique, qui vise à renforcer les programmes éducatifs en matière de consolidation de la paix et de la sécurité dans les États membres de l’OCI, à travers une méthodologie holistique et multisectorielle. Ledit programme sera mis en œuvre dans le cadre du Master en résolution de conflits et gouvernance de la paix au sein de l’UIR.

La cérémonie de lancement de ce programme, tenue en présentiel au siège de l’UIR et à distance, a vu la participation d’experts et de chercheurs en matière d’établissement de la sécurité et de la paix.

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a ouvert la cérémonie par une allocution dans laquelle il a souligné que le programme constitue une étape importante vers la réalisation de la paix, et que son lancement dans le cadre de la célébration de Rabat capitale de la culture dans le monde islamique confirme que le concept de paix va au-delà de la simple absence de guerre ; il s’agit, a-t-il précisé, de fournir un environnement, des institutions et des politiques qui favorisent la culture de paix et de sécurité au sein des sociétés.

Il a noté que cette initiative incarne la nouvelle vision de l’ICESCO qui, en promouvant la paix, vise à contribuer au développement du capital humain dans le monde islamique. Et de réaffirmer le rôle des universités dans la compréhension des phénomènes et la résolution des défis auxquels nos sociétés sont confrontées.

Pour sa part, Dr Abdelaziz Benjouad, Vice-président à la R&D de l’UIR, a souligné l’importance de la coopération et du partenariat entre l’ICESCO et l’Université dans la réalisation de la paix et de la sécurité et la consolidation des Objectifs de développement durable.

De même, Mme Ramata Almamy Mbaye, Directrice du Secteur des Sciences humaines et sociales à l’ICESCO, a souligné que l’Organisation, à travers ce programme, vise à former de jeunes leaders pouvant contribuer de manière constructive à l’instauration d’une paix durable. Elle a passé en revue les initiatives lancées et mises en œuvre par l’ICESCO en coopération avec nombre de parties dans le domaine du dialogue civilisationnel et de la lutte contre le discours de haine et d’extrémisme.

Dans un message enregistré, Dr Abdel Rahmane Baba Moussa, Secrétaire général de la Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN), a souligné la nécessité de rappeler les aspects éducatifs lors de l’élaboration des politiques et plans visant à établir la paix et à promouvoir la coexistence, le dialogue interculturel et le respect de l’Autre.

Dans son allocution, Mme Amira Al Fadel, Directrice du Secteur des Partenariats et de la Coopération internationale à l’ICESCO, a souligné que ce programme constitue le début d’un projet stratégique de l’ICESCO qui inclura un plus grand nombre d’étudiants dans plusieurs cycles d’études et dans différents pays.

M. Nebil Dabur, Directeur général du Centre de recherches statistiques, économiques et sociales et de formation pour les pays islamiques (SESRIC), a félicité l’ICESCO pour le lancement de son programme, soulignant que l’absence de paix constitue un véritable défi auquel les pays du monde islamique sont confrontés.

Au cours de la cérémonie, Dr Alioune Sall, Directeur exécutif de l’Institut des futurs africains, a donné une conférence inaugurale sur la paix et le développement humain, dans laquelle il a souligné que la paix est l’autre face du développement, puisqu’elle offre les conditions y étant favorables, nourrit l’espoir et la confiance en l’avenir et encourage les investissements.

Au terme de cette cérémonie, Prof. Julien Durand de Sanctis, Directeur du Master Résolution de conflits et gouvernance de la paix à l’UIR, s’est félicité de la coopération entre cette dernière et l’ICESCO, soulignant que l’importance des études liées aux conflits et à la consolidation de la paix commence par la capacité d’étudier et de comprendre la violence.

X
Skip to content