Le Directeur général de l’ICESCO appelle à adopter une approche globale pour faire avancer l’agenda humanitaire
May 20, 2022 0

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a appelé à œuvrer pour promouvoir les agendas humanitaires pour édifier des sociétés pacifiques et durables, à travers l’adoption d’une approche globale et efficace permettant d’être flexible et de s’adapter au contexte et aux spécificités des pays, la perception des dimensions régionales et mondiales avant de formuler des solutions, le développement du capital humain capable de diriger les agendas de développement, la transparence lors de la résolution des conflits et l’examen des plans de développement post-conflit pour parvenir à des sociétés prospères.

Ces propos sont extraits de l’allocution du Directeur général prononcée lors de la séance d’ouverture de la conférence internationale sous le thème : « Faire avancer l’agenda humanitaire post-conflit : le développement durable par la revitalisation de l’environnement culturel », organisée par le ministère de la Culture en République d’Azerbaïdjan. Les travaux de cette conférence ont été lancés jeudi 19 mai 2022 à Choucha, en présence de M. Anar Karimov, ministre de la Culture, Président de la Commission nationale azerbaïdjanaise pour l’éducation, les sciences et la culture, de M. Aydin Karimov, représentant spécial du Président de la République d’Azerbaïdjan à Choucha, et de nombre de responsables et d’experts en développement culturel et social.

Au début de son allocution, Dr AlMalik a félicité le gouvernement de la République d’Azerbaïdjan d’avoir accueilli cet événement distingué et de faire avancer le programme de développement durable à travers la promotion du domaine culturel. Il a également salué la diversité et la richesse culturel des villes azerbaïdjanaises, notamment Choucha, en soulignant l’importance d’élaborer un agenda humanitaire post-conflit, afin de veiller au changement des conditions qui ont précédemment conduit au déclenchement du conflit et de les transformer en facteurs favorables pour la cohésion sociale et l’édification de sociétés pacifiques et durables qui répondent aux besoins humanitaires en tirant les leçons des expériences précédentes et en enrichissant les partenariats avec les États et leurs citoyens.

De même, le Directeur général a passé en revue les principaux axes de la vision et des orientations stratégiques de l’ICESCO, ainsi que les initiatives et programmes lancés par cette dernière, afin de diffuser et renforcer la culture de paix à travers le développement humain et culturel. Et de se féliciter du partenariat constructif entre l’ICESCO et nombre de parties compétentes azerbaïdjanaises dans la mise en œuvre d’un ensemble de programmes, notamment le Programme de formation des jeunes à la création et au développement de petits projets dans le domaine de la technologie et de l’innovation.

Au terme de son discours, le Directeur général de l’ICESCO a souligné la volonté de l’Organisation de coopérer avec tous les partenaires et institutions afin de construire des sociétés de coexistence et a appelé à renforcer les liens culturels entre tous les pays.

Il est à noter que les séances de ladite conférence aborderont le rôle de la culture et de la coopération dans les situations post-conflit, et la valorisation du patrimoine culturel en tant que fondement de la paix durable. Elles porteront également sur les défis passés et les perspectives futures à travers l’application des politiques de gestion du patrimoine dans le contexte de destruction urbaine, ainsi que la protection des écosystèmes à travers l’adoption d’un mode de vie durable dans les communautés locales et régionales.

X
Skip to content