Une lecture différente de l’ouvrage “Hadi Al Ochaq” lors d’une rencontre culturelle au siège de l’ICESCO
June 1, 2022 0

Le siège de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) à Rabat a accueilli une rencontre culturelle aux fins de présentation d’une lecture scientifique de l’ouvrage “Hadi Al-Ochaq”, écrit par Dr Tohamy Al-Harraq dans le but de partager l’expérience mystique et artistique de son mentor Abdellatif Benmansour, l’un des grand maîtres du Samaâ et de la musique patrimoniale au Royaume du Maroc, avec la participation d’une pléiade de chercheurs, d’écrivains et de compositeurs de musique.

La rencontre, qui a eu lieu mardi 31 mai 2022, s’inscrit dans le cadre des activités de la célébration de Rabat capitale de la culture dans le monde islamique au titre de 2022, ainsi que dans le cadre des efforts de l’ICESCO pour promouvoir et valoriser le patrimoine immatériel authentique et unique dont regorge les pays du monde islamique, et plus particulièrement l’art du Samaâ et du Madih qui en fait partie intégrante.

La rencontre a commencé par la récitation de versets du Saint Coran, suivie d’une présentation générale par Dr Moulay Ahmed Saber, expert au Centre du Dialogue civilisationnel relevant de l’ICESCO, dans laquelle il a indiqué que l’ouvrage “Hadi Al-Ochaq” nous rapproche d’une grande personnalité et d’un grand maître dont le nom est associé au Madih, au Samaâ et à la culture authentique.

Dans son intervention, Dr Tohamy Al-Harraq, écrivain et chercheur en pensée, soufisme et musique, a souligné que son ouvrage reflète sa loyauté envers son maître Abdellatif Benmansour dont il était l’élève, en louant son talent, sa forte mémoire, sa mémorisation du Coran et sa solide connaissance de ses versets, d’où sa distinction dans le domaine de l’art et de la musique soufis.

Il a ajouté que Benmansour avait une base de connaissances distinguée en musique et en littérature, puisque ses compositions ont dépassé le millier, d’autant plus qu’il a orchestré nombre de séances de Madih.

Pour sa part, Dr Nabil Benabdeljalil, chercheur et compositeur de musique, a présenté des idées scientifiques et académiques sur les concepts théoriques ayant formé les axes de l’ouvrage, qui comprenait une approche analytique de la personnalité de feu Abdellatif Benmansour, et des explications des concepts liés à la musique soufie, à la performance, au rythme, au Madih, au Samaâ et au Mizane Darj.

Dr Abdelaziz Baya, chercheur en littérature marocaine et en soufisme, a souligné que l’ouvrage “Hadi Al-Ochaq” fait l’éloge d’un scientifique symbolisant la personnalité authentique de la civilisation marocaine.

Dans son allocution, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a salué et remercié Dr Tohamy Al-Harraq, et a souhaité la bienvenue aux participants à la rencontre qui tend à diffuser les idées d’un ouvrage distingué en matière musicale et artistique, en soulignant que l’Organisation célèbre et passe en revue l’une des valeurs exceptionnelles présentes dans l’ouvrage, à savoir la loyauté, ce qui rend hommage à feu Abdellatif Benmansour pour son importante contribution à l’art du Madih et du Samaâ.

Par la suite, Dr AlMalik a remis un écusson à Dr Tohamy Al-Harraq, en reconnaissance de ses efforts dans la préservation de l’art du Samaâ, tandis que Dr Al-Harraq a dédicacé un ensemble de ses ouvrages au Directeur général de l’ICESCO.

Dr Abdelilah Benarafa, Directeur général adjoint de l’ICESCO, a souligné que l’Organisation tient cette rencontre en sa qualité de maison d’expertise œuvrant à la protection du patrimoine culturel matériel et immatériel et à sa documentation, en affirmant que, comme indiqué dans l’ouvrage de Dr Al-Harraq, les compositions de Benmansour ont dépassé le millier, ce qui est exceptionnel.

En conclusion, le débat a été ouvert et des questions ont été posées à propos de l’ouvrage auxquelles Dr Al-Harraq a répondu avant de présenter en compagnie de son groupe un chant du patrimoine musical de feu Abdellatif Benmansour.

X
Skip to content