Un atelier soulignant l’importance du lancement du Guide de santé mentale, psychologique et sociale de l’ICESCO
June 17, 2022 0

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a tenu un atelier sur l’approche psychosociale et le bien-être, lors duquel les participants ont discuté des aspects liés au lancement du Guide de santé mentale et de directives psychosociales annoncé par l’ICESCO dans le cadre de son Initiative « Les sociétés que nous voulons ».

L’atelier s’est tenu jeudi 16 juin 2022 au siège de l’ICESCO parallèlement à la célébration de la Journée mondiale de l’enfant africain, et a réuni des représentants d’organisations internationales et régionales spécialisées, ainsi que nombre d’experts en matière de santé psychosociale.

Les travaux de l’atelier ont commencé par une allocution vidéo de Dr Abdelilah Benarafa, Directeur général adjoint de l’ICESCO, dans laquelle il a souligné que l’initiative « Les sociétés que nous voulons » vise à construire des sociétés sûres, à travers l’échange d’expériences entre les institutions, organismes et organisations internationales sur l’avenir du monde islamique après la pandémie de Covid-19.

Il a affirmé que l’ICESCO a tenu une réunion virtuelle de haut niveau au cours du mois de juin 2020, qui a discuté de l’une des répercussions les plus larges de la pandémie de Covid-19 affectant les sociétés, celle liée à la santé mentale des citoyens. Et parmi les recommandations formulées lors de cette réunion figurait l’élaboration d’un Guide sur la santé mentale et psychosociale, qui aiderait les Etats membres de l’ICESCO à résister lors des crises et des situations de faiblesse.

Par la suite, Mme Ramata Almamy Mbaye, cheffe du Secteur des Sciences humaines et sociales, a précisé que l’atelier se focalise sur la mise en évidence des approches ayant été adoptées par tous les partenaires aux fins d’élaboration du Guide de santé mentale et psychosociale, et c’est l’occasion d’enrichir la discussion sur l’importance de la santé mentale et sociale pour le bien-être des sociétés.

Dans son allocution, Mme Naseem Awl, représentante adjointe de l’UNICEF au Maroc, a salué l’initiative de l’ICESCO visant à promouvoir le débat sur la santé mentale avec une approche psychosociale, et sa focalisation sur l’enfance, en passant en revue les initiatives les plus marquantes de l’UNICEF dans ce domaine.

Pour sa part, Mme Maimouna Sissoko, Directrice générale de l’Agence nationale de la petite enfance au Sénégal a souligné qu’il est nécessaire de construire une coopération fructueuse avec l’ICESCO afin de protéger la santé mentale des enfants et de renforcer leurs capacités.

Dr Jalal Tawfiq, psychiatre et membre de l’Organe international de contrôle des stupéfiants, a déclaré que les enfants ne peuvent pas vivre isolés de leur famille et que nous devons développer leur estime de soi afin qu’ils jouissent d’une vie équilibrée, tandis que M. Mohamed Hedi Shili, chef du Département des affaires juridiques et des normes internationales à l’ICESCO, a indiqué que le guide servira de référence aux États membres pour édifier un avenir meilleur.

Dans son allocution, Dr El Mostafa Rezrazi, Président de l’Observatoire marocain sur l’extrémisme et la violence, a souligné qu’il importe que le guide tienne compte des différences sociales présentes au sein des sociétés du monde islamique, et qu’il soit compréhensible pour les enfants, car il s’appuie sur une approche centrée sur cette tranche d’âge.

Mme Amira El Fadil, cheffe du Secteur des partenariats et de la Coopération internationale à l’ICESCO, a déclaré que la coopération entre les organisations et les institutions assure le succès du guide, tandis que Dr Kais Hammami, chef du Centre de Prospective stratégique de l’ICESCO, a indiqué que le fait de planifier l’avenir et savoir affronter ses défis contribuent au bien-être des sociétés.

Suite à quoi, l’atelier a connu une séance de discussion entre l’ensemble des participants qui ont échangé leurs idées et opinions.

X
Skip to content