Colloque international à l’ICESCO sur le rôle central de la société civile dans la valorisation et la protection du patrimoine culturel
July 5, 2022 0

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) et l’Association Rabat Salé Mémoire (RSM) ont tenu un colloque international sous le thème : « Quel rôle pour la société civile dans la politique du patrimoine culturel ». Le but est de renforcer le rôle des institutions de la société civile dans la valorisation et la protection du patrimoine culturel, échanger l’expertise dans ce domaine et traiter les questions y afférentes, sous un angle mondial. Le colloque a vu la participation de responsables et d’experts en patrimoine de haut niveau, et d’un grand nombre d’associations de protection du patrimoine au Royaume du Maroc et dans des pays arabes et africains.

Ce colloque, tenu mardi 5 juillet 2022 au siège de l’ICESCO, s’inscrit dans le cadre du programme de célébration de Rabat, capitale de la culture du monde islamique pour 2022, et de la vision et de la stratégie d’action de l’Organisation en matière de protection et de valorisation du patrimoine des pays islamiques, à travers la coopération avec les parties compétentes des États membres et les institutions de la société civile chargées de la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel.

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a inauguré la séance d’ouverture du colloque par un discours dans lequel il a souligné que la société civile est un élément indispensable dans la planification et la mise en œuvre fructueuse des activités de protection du patrimoine, étant donné ses capacités fonctionnelles pour soutenir les parties gouvernementales dans ce domaine, en indiquant que l’ICESCO accorde une attention particulière au renforcement des capacités des professionnels du patrimoine culturel, conformément aux normes internationales.

Dr AlMalik a également annoncé que l’ICESCO publiera prochainement une série d’ouvrages scientifiques et de guides sur les différentes formes et types du patrimoine, et que l’Organisation est en train de créer des programmes de formation universitaire en matière de patrimoine, en coopération avec les institutions de la société civile œuvrant dans le domaine du patrimoine.

Par ailleurs, M. Mohamed Fikri Benaballah, Président de l’Association Rabat Salé Mémoire, s’est félicité du partenariat entre l’Association et l’ICESCO, en soulignant que la question du patrimoine urbain est d’une grande importance dans un contexte international en pleine mutation. Il a également présenté les efforts du Royaume du Maroc dans le domaine de valorisation du patrimoine.

De son côté, M. Mohamed Mehdi Bensaid, ministre marocain de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, a indiqué que cet événement est porteur de plusieurs significations et que Rabat est le symbole du vivre-ensemble entre les différentes cultures.

M. Abdelkrim Bennani, Président de l’Association Ribat Al Fath pour le Développement Durable, quant à lui, a parlé du rôle de la société civile pour alerter et remédier aux erreurs commises envers les monuments historiques et culturels et les productions intellectuelles, en soulignant la nécessité d’adopter une vision commune dans laquelle tous les secteurs de la société contribuent à la protection du patrimoine.

De son côté, M. Noureddine Chemaou, Président de l’association Bouregreg, a évoqué la mission de la société civile de valoriser le patrimoine culturel, présenté les efforts de son association dans la préservation du patrimoine et la promotion deévé ses composantes culturelles, et mis l’accent sur l’importance de promouvoir les industries relatives du patrimoine culturel.

Au terme de la séance d’ouverture, un accord-cadre a été signé entre l’ICESCO et l’Association Rabat Salé Mémoire, pour coopérer dans le domaine de la protection du patrimoine.

Par la suite, les deux séances de travail ont commencé ; la première a traité du rôle de la société civile au Royaume du Maroc dans la valorisation du patrimoine culturel, et la deuxième a vu la présentation d’expériences pionnières du monde islamique dans la valorisation du patrimoine culturel.

X
Skip to content