Le Directeur général de l’ICESCO : Les enfants d’Afrique ont besoin que tout le monde s’unisse pour garantir leurs droits
September 21, 2022 0

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a affirmé que cette dernière attache une grande importance à la protection des enfants et au renforcement de leurs capacités pour qu’ils puissent apporter des changements positifs dans leurs sociétés, en soulignant que l’ICESCO, à travers ses programmes et initiatives, adopte des politiques stratégiques visant à promouvoir les services de base, transformer l’éducation, combattre la violence et investir dans l’avenir.

Cette déclaration intervient à l’occasion de son allocution prononcée mardi 20 septembre 2022 lors du Forum « Justice pour les enfants d’Afrique », organisé à New York par l’Alliance mondiale des lauréats du prix Nobel et les dirigeants mondiaux en faveur des enfants, en marge du Sommet des Nations Unies sur la transformation de l’éducation, auquel des ministres, des représentants d’organisations internationales et des lauréats du prix Nobel ont assisté afin de débattre de l’importance de la justice pour les enfants d’Afrique, qui est à même d’assurer l’égalité d’accès à l’éducation, de relever les défis liés au changement climatique et de lutter contre le travail des enfants, en particulier dans les zones de conflit et de catastrophe.

Au début de son allocution, le Directeur général de l’ICESCO a indiqué que la privation est un dilemme qui affecte les enfants, les familles, les communautés et les nations, en raison de ses retombées négatives, et que garantir les services de santé, l’éducation, la dignité humaine et la sécurité des enfants contribue à la réalisation du développement durable.

Il a ajouté que le continent africain a besoin d’une attention particulière, en raison de la forte croissance démographique qu’il connaît, caractérisée par le nombre croissant d’enfants qui sont toujours exposés à la pauvreté, à l’abandon scolaire et à la violence. Ainsi, si justice leur est rendue en rassemblant les forces du monde entier, en investissant davantage dans les services de base, l’éducation, la santé et la protection sociale et en renforçant leurs capacités, ils pourront à l’avenir développer le statut économique et social de leur continent.

Dr AlMalik a souligné que l’Organisation s’est engagée à soutenir les enfants, les jeunes et les femmes et à développer leurs compétences créatives en renforçant leurs capacités de leadership, et ce, grâce à ses programmes pionniers, dont le Programme de l’ICESCO de formation en leadership pour la paix et la sécurité, qui a sélectionné 50 candidats hommes et femmes représentant 45 pays lors de sa session de 2022 pour en des ambassadeurs de la paix.

X
Skip to content