Célébration de la Journée mondiale de la tolérance au siège de l’ICESCO à Rabat avec une participation internationale de haut niveau
November 16, 2022 0

À l’occasion de la Journée mondiale de la tolérance, une grande célébration a eu lieu, le 16 novembre 2022, au siège de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) organisée par celle-ci en partenariat avec l’Observatoire marocain sur l’extrémisme et la violence (OMEV) et l’Institut du Danube (Hongrie), en présence de nombre de représentants d’organisations et d’institutions internationales, et de chercheurs dans le domaine de l’édification de la paix, de la promotion de la tolérance, et de la lutte contre l’extrémisme et la violence à l’intérieur et à l’extérieur du monde islamique.

Au début de la célébration, des versets du Saint Coran ont été récités, ensuite, l’ambassadeur Khalid Fathalrahman, Chef du Centre du Dialogue civilisationnel de l’ICESCO, a fait une présentation générale dans laquelle il a souligné que la tolérance est une valeur humaine suprême, qui constitue l’un des domaines d’action principaux de l’Organisation.

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a prononcé un discours au début duquel il a précisé que la tolérance, qui représente une partie intégrante de toutes les lois et les religions, est un sentiment inné dans les grands esprits saints, car elle touche à tous les aspects de l’activité humaine.

Et d’ajouter que l’ICESCO place les jeunes et les enfants au cœur de ses activités afin d’ancrer la valeur de la tolérance en eux, faire entendre la voix de la sagesse appelant à diffuser l’esprit de fraternité et d’harmonie et mettre fin à la discrimination, au fanatisme et à la haine. Il a également appelé à la nécessité d’intégrer des matières sur la tolérance, ses rôles et ses principes dans les programmes scolaires dans tous les pays du monde.

Dr AlMalik a aussi souligné que la tolérance est « la pierre angulaire » de toutes les activités et orientations de l’ICESCO, en indiquant que cette dernière a lancé nombre d’activités et d’initiatives afin de renforcer les valeurs de tolérance, notamment l’initiative de la Journée mondiale de la miséricorde, une célébration internationale promouvant la tolérance et la paix, et la publication de l’Encyclopédie sur la déconstruction du discours d’extrémisme.

De son côté, M. Eric Falt, Directeur du bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, a salué les efforts de l’ICESCO pour renforcer les valeurs de tolérance. Et d’ajouter que la tolérance est le facteur clé pour assurer la survie et la coexistence entre différentes sociétés dans le monde.

Par ailleurs, M. Jeffry Kaplan, chercheur à l’Institut du Danube, a présenté les principaux projets et programmes de l’Institut pour la lutte contre l’extrémisme et la diffusion des valeurs de tolérance et de paix. Il a également appelé à fédérer les efforts pour briser la série de violence, de discrimination et de non-tolérance.

Pour sa part, Dr El Mostafa Rezrazi, Président de l’OMEV, a souligné que la diffusion de la tolérance et l’instauration de la paix est un projet prospectif dont les résultats apparaîtront à l’avenir. De même, il a passé en revue les principaux projets que l’Observatoire met en œuvre en matière de promotion de la tolérance à travers l’éducation et la lutte contre la violence.

De surcroît, M. Thierry Malbert, expert au Centre du dialogue civilisationnel à l’ICESCO, a indiqué que l’Organisation veille à faire de la tolérance un élément de base de la paix et du rapprochement des cultures, des civilisations et des peuples, pour parvenir au développement et à la prospérité.

Dr Ahmed Abbadi, Secrétaire général de la Rabita Mohammedia des Oulémas au Royaume du Maroc, a évoqué dans son intervention la nécessité de valoriser davantage la tolérance, en tant que valeur suprême et inégalée, appelant à renforcer la coopération et la collaboration en vue d’instaurer cette valeur et l’appliquer dans la vie quotidienne. Il s’est également félicité des efforts de l’ICESCO pour célébrer cette Journée exceptionnelle.

Dans un discours conjoint portant sur la migration et l’extrémisme et leur relation avec l’Afrique du Nord et l’Europe, Mme Sáron Sugár et Mme Lőrincz Virág, chercheuses à l’Institut du Danube (Hongrie), ont mis l’accent sur l’importance de la position géographique du Maroc et des pays de l’Afrique du Nord dans la promotion des valeurs de tolérance.

X
Skip to content